L’avis des propriétaires : la TC Max (2019 et 2020) de Super Soco

Je vous présente Frédéric, Raphaël, Thomas, Romain et Sylvain. Ils ont un point commun : ils roulent sur une TC Max. Voici ce qu’ils en pensent.

Julien Vaïssette

Fanatique d'Excel, adepte de Camus & ingénieur en mécanique ・ Suivez la conception de mon prototype de moto électrique en cliquant ici.

super soco tc max 2020 © jean charles barbe

Quand je cherche un avis sur une moto qui m’intéresse, je trouve rarement ce que je cherche. Et la TC Max n’échappe pas à la règle.

Car le plus souvent, les articles ne sont rien d’autre qu’un test rapide de quelques heures. Et il me paraît parfaitement impossible d’avoir un avis éclairant sur l’expérience qu’offre une moto si on ne l’a roulée que pendant une après-midi.

Dès lors, il est peu probable que ces articles vous aident dans la recherche de votre prochaine moto électrique.

Pourtant, j’ai eu envie de parler de la TC Max, car elle est très intrigante.

Alors je l’ai fait.

Mais je me suis contenté de rester dans mon domaine de compétences. Je suis ingénieur, j’ai donc tracé des courbes et j’ai fait des calculs pour disséquer la TC Max. Vous pouvez retrouver cet article juste ici.

Mais je n’ai jamais roulé sur cette moto. Je ne connais pas son confort de conduite, je n’ai aucune idée de ses conditions optimales et je n’ai pas pu expérimenter les petits défauts qu’elle présente.

En revanche, les propriétaires savent tout ça.

Alors je les ai contactés, pour savoir s’ils voulaient bien partager leur expérience.

Et sans surprise, leur accueil a été chaleureux et bienveillant. Ce qui prouve bien que la technologie du moteur importe peu, un motard reste un motard.

Et entre motards, on s’entraide. 

Mes questions sur la TC Max de Super Soco

S’agissant d’entraide, les motards que j’ai contactés ont été exemplaires.

Car je ne leur ai pas demandé un avis vague et global. Je leur ai demandé de répondre à 7 questions, ce qu’ils ont fait avec beaucoup de détails. 

Ces questions sont selon moi les plus importantes à poser avant d’acheter une moto, électrique ou thermique.

Et leurs réponses sont très précieuses, car elles permettent de se faire une idée assez précise du comportement qu’aura la TC Max au quotidien.

Sans plus tarder, voici les 7 questions que je leur ai posées. Vous pouvez directement cliquer sur celle qui vous intéresse si vous voulez.

Si vous possédez une TC Max, vous pouvez ajouter votre témoignage en commentaire de cet article. Plus les témoignages sont nombreux, plus on pourra aider ceux qui hésitent à acheter la TC Max. 

Maintenant que nous avons bien bavardé, voyons donc ce que les propriétaires ont pensé du confort de conduite de leur bécane.  

Le confort de conduite de la TC Max

Une moto à l’aise en ville

Personnellement, j’avais peu de doutes sur le sujet.

Si vous avez lu mon analyse de la TC Max 2020, vous savez déjà que cette moto a été pensée et conçue pour la ville. Dès lors, pas étonnant de la voir bien se comporter dans la jungle urbaine.

La TC Max est très agréable à conduire.

Il n’y a pas d’effet on/off à l’accélération, elle a de la pêche et une vitesse max tout à fait correcte en usage urbain et péri-urbain (100 km/h compteur et 93 km/h mesurée GPS). En ville, la moto est très agile, et se faufile très facilement. Le freinage couplé avant/arrière est très bon, même s’il n’y a pas l’ABS.

Par contre, il vaut mieux oublier les autoroutes et voies rapides avec des vitesses supérieures à 110 km/h. Aussi, je trouve la suspension arrière bien dure, ça se ressent sur les pavés et nids de poule.

Frédéric, qui roule sur le modèle 2020 depuis Avril 2020. Coïncidence ? Je ne pense pas.

Une position de conduite agréable

J’ai des problèmes de dos. Avec la TC Max je n’ai aucun souci : le guidon est assez haut pour ne pas être courbé.

Raphaël, propriétaire d’un modèle 2019 depuis Juin 2019. Coïncidence à nouveau ? Hum.

L’avis de Raphaël semble être partagé par Thomas et Sylvain.

Sans parler du confort que représente une moto électrique au niveau du silence et de l’absence de vibrations, la TC max est confortable. La position de conduite est vraiment bien à mon goût : sportive, mais pas trop.

Thomas, qui roule sur une version 2019

C’est très sympa à conduire. Honnêtement plutôt bien assis, le guidon tombe bien sous les bras. Évidemment on sent bien que ce n’est pas pour cruiser pendant des heures.

Sylvain, qui a arrêté son abonnement RATP après avoir acheté sa TC Max

Tous les trois s’accordent aussi à dire que tout n’est pas parfait.

Les suspensions sont juste correctes.

Raphaël

En revanche, pour un long trajet la selle va manquer un peu de moelleux.

Thomas

J’avoue que j’aimerais être un peu plus haut au niveau de la hauteur de selle. 3 ou 4 centimètre me sembleraient pas mal du tout.

Je ne suis pas très grand (1,80m) mais elle est conçue peut-être pour une clientèle asiatique ayant une moyenne de taille moins importante. Par contre, pour les filles c’est la taille idéale !

Sylvain

Le bémol : les pneus d’origine pas très fiables

Voilà quelque chose qui avait aussi été constaté sur la Zero S : les pneus par défaut ne semblent pas faire l’unanimité.

Ce que je reprocherais, c’est la tenue de route dans les virages. Je vais changer les pneus d’origine qui en sont certainement la cause.

Raphaël

Bonne partie cycle mais très mauvais pneus d’origines, à remplacer dès l’achat.

Romain

Bonus : lorsque la légèreté devient un problème

Je vis dans la vallée du Rhône.

Lors des jours de grand vent, la moto est impossible à tenir sans perdre une tonne de sueur à cause de la trouille de tomber. Alors ces jours-là, elle reste au garage, car elle est trop légère.

Raphaël

C’est aussi valable pour ceux qui vivent sur la côte Méditerranéenne. Et en Normandie. En Vendée aussi. Bref, vous avez compris.

L’utilisation de la TC Max, au quotidien

Maison-boulot, boulot-maison

Au moment où j’écris ces lignes, nous sommes en plein confinement.

Le Covid-19 a eu raison de nos sorties du week-end, mais certains parmi nous doivent encore de se rendre au travail. Pour Frédéric, c’est en TC Max (évidemment).

Pour le moment, confinement oblige, c’est essentiellement pour des trajets entre mon domicile (proche banlieue) et mon lieu de travail (Paris).

Frédéric

Lorsque vous lirez cet article, la vie aura certainement repris son cours. Enfin presque.

Chacun reprendra alors les allers-retours entre sa maison et son lieu de travail. Et pour les autres motards interrogés, ce sera (aussi) en TC Max.

Pour aller à mon travail à 19-20 km sur routes départementales avec quelques cotes et pentes.

Raphaël

Tous les jours domicile-boulot (Paris 12, jusqu’à la Plaine St Denis), soit 24 km par jour.

Le trajet se compose d’un peu d’intramuros et de beaucoup de périph’. Autrement dit, exactement ce pour quoi est faite cette moto !

Thomas

Les trajets domicile travail uniquement (pour les bouchons).

Romain

La TC Max a donc une fonction bien précise pour la grande majorité de ses propriétaires. Petite exception faite pour Sylvain.

À 90% pour des trajets domicile-travail, et quelques fois pour faire un petit tour le dimanche matin. Par tous les temps !

Sylvain

L’autonomie de la TC Max

Une autonomie (un peu) inférieure à celle annoncée

La TC Max 2020 est équipée d’une batterie de 3,24 kWh.

Elle est légère, et son autonomie aussi. Mais n’oubliez pas que cette moto est conçue pour les courts trajets quotidiens, pas les longues balades en bord de mer.

Ça dépend pas mal de la façon dont on tire sur la moto. Pour moi c’est 75-80 km pour un « plein » de batterie (de 100% à 0%).

En pratique, je recharge toujours la batterie avant de descendre en dessous de 20%.

Frédéric

Pas énorme mais qui correspond à mon utilisation.

70 à 85 km maximum, je ne m’y amuserai certainement pas au-dessus. Deux allers-retours qui font 56 km en tout et il me reste 25 à 30% d’autonomie.

À noter qu’en dessous de 60% de batterie, les performances baissent. Un peu agaçant mais l’autonomie est préservée grâce à ça.

Sylvain

D’après l’usage que je fais de la moto, l’autonomie est de 69 km. Mais à l’approche du 0 je crois que la décharge est plus rapide. Je pense qu’on est plutôt sur du 65 km.

Raphaël

Je dirais environ 75km.

Elle peut aller jusqu’à plus de 80km mais c’est faire descendre le niveau de batterie trop bas. Donc je ne le fais jamais mais c’est quand même rassurant de savoir qu’on a de quoi rentrer à la maison même en étant un peu juste.

Thomas

On en parlera un peu plus tard, mais gardez aussi en tête que la batterie est amovible. La facilité de recharge compense un peu la faible autonomie.

L’autonomie dépend du mode de conduite

La TC Max propose 3 modes de conduite.

Ils permettent de brider l’alimentation pour ne pas perdre d’autonomie inutilement. Le mode 1 correspond au mode « Éco », le 2 au « Mixte » et le mode 3 au « Sport » (et donc le plus puissant).

En usage nationales et ville, 60 km en mode 3.

Romain

Avec mes conditions de route, je suis toujours en vitesse 3.

Il n’y a que quand je m’approche de mon lieu de travail où je fais 2 km en vitesse 2.

À l’aller, je consomme 23 % de batterie sur 19 km et au retour, c’est 33 % de batterie sur 20 km. Ce qui fait 56 % par jour.

Raphaël

À noter que Raphaël roule sur une TC Max 2019, et espère gagner en performances en faisant la mise à jour logicielle 2020.

L’autonomie et la recharge en fonction du climat

Cet article a pour objectif de récupérer l’expérience de ceux qui utilisent la moto au quotidien. Cette même expérience qui permet d’identifier des faiblesses imperceptibles à l’achat.

Justement, voilà 2 faiblesses : la recharge au soleil, et l’autonomie en hiver.

Comme je n’ai pas assez pour faire encore un aller/retour le lendemain, je dois recharger la nuit.

Au début j’ai essayé de charger le deuxième jour à mon travail car j’ai une borne électrique à côté du bâtiment de mon bureau. Mais avec le soleil qui tape sur la batterie, j’arrive à des performances de charge très médiocres et une grosse surchauffe. J’ai donc arrêté.

Raphaël

Quand il fait froid en hiver, il y a clairement de la baisse de performances. Et dès qu’il fait beau, le compteur de batterie est à nouveau tout content !

Sylvain

Cette crainte de voir l’autonomie baisser en hiver était aussi partagée par Frédéric. Ce sont d’ailleurs de problèmes assez fréquents sur les motos électriques.

Le temps de recharge de la TC Max

Un peu long, mais pas gênant

Il semblerait que 6 à 8 heures soient nécessaires pour recharger la batterie à bloc.

C’est un peu long pour la taille de la batterie, en effet. Mais au final, c’est un temps tout à fait standard, qui ne semble pas gêner plus que ça les motards interrogés.

Recharge assez lente, environ 12% par heure, soit 6h pour passer de 20% à 90%.

Cela dit, une recharge lente permet théoriquement une bonne durabilité des performances de la batterie dans le temps.

Frédéric

Je charge automatiquement tous les 2 jours pendant 4-5h (en général il me reste 35/40%), ce qui la fait atteindre environ 85/90%. Ça suffit largement.

Si je sais que j’ai plus de trajet à prévoir, je charge 6/7h pour être à 100%. Je pense que sur une routine journalière, le temps de charge n’est pas un problème sur ce type de moto (contrairement à une berline routière).

Thomas

Temps de recharge environ 7h, il faut bien connaître son planning heures creuses.

Romain

À 20% restants, il faut chez moi 6/7h pour être à plein.

J’ai aussi remarqué que le temps entre 90 et 100% est plus long que pour le reste.

Sylvain

Note : aucun d’entre eux ne l’a depuis assez longtemps pour avoir constaté une usure de la batterie.

Les astuces des pilotes : comment améliorer l’expérience de la TC Max ?

Conseil n°1 : changer les pneus

Changement de pneus indéniablement. Mais pour le moment j’attends le devis.

Raphaël

Conseil n°2 : prendre soin de la batterie

La meilleure astuce que j’ai trouvée, c’est d’avoir une conduite très linéaire et douce sur la poignée de gaz pour allonger légèrement l’autonomie.

La batterie n’aime pas du tout qu’on la brusque, donc il faut éviter le plus possible les pics de consommation inutiles surtout au feu rouge.

Thomas

Ne pas recharger en plein soleil, et la faire dormir au garage.

En cas de non-utilisation pendant au moins 2 jours : couper le coupe circuit. Je perds 12 % de batterie le week-end si ne baisse pas le disjoncteur.

Raphaël

Pour enlever la batterie ou la remettre, prendre son temps et la guider pour éviter de faire ça comme un barbare.

Sylvain

Ce qui se cache sous le carénage : les vices cachés de la TC Max

C’est probablement ma question préférée.

Par « vices cachés », je veux parler de tout ce qui n’est pas indiqué sur la page de vente du constructeur, et que les utilisateurs découvrent avec le temps. Ça permet de regarder ce qu’il se passe après les beaux discours de vente. Mais pas de crainte, la TC Max reste sérieuse.

Les seuls reproches que je peux faire sont les suivants : 

1) Les plaquettes de frein affichent des performances médiocres par temps de pluie.

2) Les pneus ont tendance à perdre de la pression un peu vite (à vérifier toutes les 2 semaines environ).

3) Le commodo gauche sans appel de phare ni bouton de clignotant standard.

4) Le système très mal pensé de verrouillage de la batterie avec la clé. Il faut tourner la clé avec une main et soulever la batterie de 20kg en même temps avec l’autre et le câble qui gêne la manipulation en prime.

Thomas

1) Le capteur de béquille régulièrement en panne.

2) L’électronique n’est pas fiable.

3) La batterie s’est mise en défaut au bout de 5 mois mais elle a été remplacée en garantie.

Romain

Note : j’en profite pour vous donner un conseil qui vient de Raphaël : prenez le temps de faire un tour sur le groupe Facebook des propriétaires de Super Soco. C’est une mine d’informations.

Le mot de la fin : la TC Max excelle dans la jungle urbaine

La conclusion de cet article est limpide. Claire comme de l’eau de source.

La TC Max est une moto taillée pour la ville et son périphérique. Ni plus, ni moins. C’était déjà la conclusion que j’avais faite de mon analyse (dont le lien est en début d’article), et c’est aussi ce sur quoi tous les motards interrogés s’accordent.

Clairement la ville et la proche banlieue. Légère, efficace, nerveuse bien comme il faut, qui freine vraiment bien.

Sylvain

En ville et sur le périphérique parisien pour moi.

Frédéric

Par conséquent, la TC Max est moins à l’aise sur l’autoroute, et lorsque le climat fait un peu des siennes.

Elle est idéale aussi bien sur périphérique fluide qu’en interfile. Et pour un usage urbain pur, aucun souci.

À l’inverse, sur un périph’ complètement dégagé on sent cruellement le manque de vitesse de pointe. Donc il faut vraiment oublier l’autoroute (sauf si on a la version 2020 à priori).

Thomas

Pas de vent et pas de route mouillée.

Raphaël

En ville, elle est agile.

Moins sécurisante sur grandes routes à cause de sa faible vitesse de pointe.

Romain

Maintenant, c’est à vous de jouer.

Si vous possédez une TC Max, je vous invite à laisser votre avis en commentaire (juste en dessous). Et invitez vos amis à venir jeter un coup d’œil, tous le monde est le bienvenu ici.

Dernière chose : si vous souhaitez aller plus loin et devenir expert en motos électriques, vous devriez vous inscrire à ma newsletter.

Tous les matins, vers 8h30, je vous écris un e-mail pour vous raconter les avancées de ma moto électrique, analyser des nouveaux modèles du marché et discuter du futur des véhicules électriques.

C’est rapide à lire (pas plus de 3 minutes), mais plein d’informations pour les passionnés. Bref, il vous suffit de laisser votre adresse e-mail, juste ici :


On se retrouve de l’autre côté !

Note : si vous souhaitez entrer dans les détails techniques, voici la fiche qui résume les caractéristiques de la TC Max. J’espère que ça vous sera utile.

4 Comments

  1. Eric iglesias

    Moto très bien que en ville, problème d à-coups en mode 3, pneus a changé des l achats, moto très facile en ville, plusieurs panne de capteurs, mais vu le prix très bas, il y que deux motos proche , la Horwin cr6, mais 6285€ et la Ebroh Bravo gle 4490€, personnellement je préfère la Ebroh, car gabarit plus moto, et plus rapide et autonomie plus importante,

    • Julien Vaïssette

      Salut Eric,
      Merci pour ton commentaire, ton témoignage s’aligne en effet avec les autres. Pour la CR6 et la Bravo, je trouve que la TC Max reste encore un peu supérieure en ville pour le moment. Je suis en train de rédiger un article au sujet des équivalentes 125 électriques, et j’ai été étonné de voir qu’il existe déjà 15 modèles, ça commence à faire du choix et de la diversité !
      Bonne journée,
      Julien

      • Eric Iglesias

        J ai roulé un mois sur des motos élec, super soco tc max, horwin cr6, easy watt eroadster, rumble scrambler, ebroh bravo, chaque jours même parcours avec chaque moto, voilà ma conclusion :
        1′ ebroh bravo:pour les plus, pour confortables, vitesse , maniabilité, look, prix., pour les moins peux de point de vente, chargeur pas intégré.
        2′ super soco tcmax,pour les plus, très maniable, batterie non fixe, look, pour les moins , gabarit trop petite, a-coup mode conduite numéro 3, capteur béquille.
        3′ horwin cr6 , pour les plus, gabarit vrai moto, autonomie, qualités finition, chargeur intégré, les moins , prix plus chère, selle a deux, pas possible top-casse.
        4′ easy erodster, pour les plus, le réseau magasin, très maniable en ville, prix la plus basse, pour les moins, coffre en plastique très fragile, diamètre des roues.
        5′ rumble , les plus, look superbe, les moins, peux de performance et puissance.

Merci d'avoir lu jusqu'ici ! Maintenant, c'est à vous de vous exprimer.