Moto électrique 50cc : tous les modèles du marché, listés et classés

Avatar de Julien Vaïssette

La moto électrique 50cc fait sa place sur le marché des cyclomoteurs. Au même titre que le marché de la moto électrique en général, les équivalentes 50cc sont en pleine explosion.

On ne compte plus le nombre de marques qui décident de se lancer dans l’aventure, souhaitant apporter leur pierre à l’édifice.

La conséquence, c’est qu’il est de plus en plus difficile de s’aiguiller.

Avant, si on voulait une petite moto électrique, on n’avait pas le choix. Seul Super Soco proposait des motos sérieuses.

Aujourd’hui, on a le choix entre des dizaines de modèles.

Et je prends le pari que dans les prochains mois, une dizaine de modèles viendront s’ajouter à cette liste.

Ce catalogue de plus en plus fourni est une excellente chose. Mais pour ceux qui veulent passer à l’électrique, la tâche se complique.

  • Laquelle choisir ?
  • Comment être sûr de ne pas faire d’erreur en investissant plusieurs milliers d’euros dans une moto dont le constructeur n’a pas encore fait ses preuves ?

Autant de questions auxquelles je vous propose de répondre dans cet article.

J’ai analysé toutes les motos électriques 50cc disponibles sur le marché, et je les ai classées avec la plus grande rigueur.

Et voilà le résultat.

LISTE DES ÉQUIVALENTES 50

  1. Xubaka, Sodium Cycles
  2. B4000, Brekr
  3. TC, Super Soco
  4. TS, Super Soco
  5. TSx, Super Soco
  6. e-roadster, easy-Watts
  7. e-rock’n roll, easy-Watts
  8. City Slicker, Cineco
  9. Velociraptor, Go Charged
  10. Light Bee, Sur-ron
  11. Light Bee X, Sur-ron
  12. Ösa Lite, Cake
  13. Vision 3000, Masai Motor

À noter que si vous connaissez un modèle qui n’apparaît pas dans cette liste, faites-le moi savoir dans les commentaires, tout en bas de cet article. Je me chargerai de l’ajouter au classement.

comparatifs motos jean charles barbe

Votre avis : l’autonomie idéale d’une équivalente 125

La conception de ma moto électrique avance plutôt bien et même si les équivalentes 50 ont beaucoup de potentiel, j’envisage sérieusement de me diriger vers une équivalente 125.

Mais il y a une question à laquelle je n’arrive pas à répondre : quelle autonomie cette moto doit-elle avoir ?

Alors j’aimerais vous demander votre avis, et vos conseils. J’ai préparé un questionnaire très court (3 questions), qui vous prendra probablement moins d’une minute à remplir.

Vous pouvez y répondre en cliquant sur ce bouton :


Grâce à vos réponses, j’aurai une idée claire de l’autonomie nécessaire – et je pourrai m’appuyer là-dessus pour continuer la conception.

Mise au point : qu’est-ce qu’une moto électrique 50cc ?

Avant de nous lancer tête baissée dans ce classement qui risque de faire grincer certaines dents, mettons-nous d’accord sur les termes.

D’abord, le plus important : qu’est-ce qu’une moto électrique équivalente 50 ?

Note : dans cet article, j’utiliserai différents termes comme « moto électrique 50cc » ou « 50 électrique », mais ils veulent dire la même chose.

Très simple : c’est simplement une histoire de permis.

Le permis AM, droit d’accès à une moto électrique 50cc

En effet, quand on parle de moto électrique 50cc, on fait référence aux cyclomoteurs d’une cylindrée maximale de 50cc.

Sauf que vous n’êtes pas sans savoir que dans un moteur électrique, il n’y a pas de cylindre. Il y a simplement un rotor qui tourne autour (ou à l’intérieur) d’un stator.

Mais pour rouler en moto, il faut impérativement un permis.

Et pour avoir un permis, il faut bien une réglementation qui limite les véhicules sur lesquels on a le droit de rouler.

Le permis des motos de 50 cc est le permis AM, qui autorise de rouler sur une moto dont la cylindrée maximale est de 50 cm3, la puissance maximale de 4 kW et la vitesse maximale de 45 km/h.

C’est donc tout trouvé : les motos électriques équivalentes 50 sont les motos électriques dont la puissance ne dépasse pas 4 kW (5,4 chevaux) et dont la vitesse ne dépasse 45 km/h sous aucun prétexte.

Aussi simplement que ça.

D’ailleurs, je préfère le préciser ici : on ne va pas parler de jouets dans cet article.

Vous ne verrez donc pas passer de motos électriques dont la puissance est inférieure à 1 kW. On ne veut offenser personne mais on s’intéresse exclusivement aux motos électriques 50 pour adultes (on compte les adolescents dans les adultes, puisque le permis AM peut être délivré à partir de 14 ans).

Ceci étant dit, poursuivons nos clarifications préliminaires.

Car maintenant que nous connaissons la définition de la moto électrique 50, j’ai un petit mot à dire sur ma méthode de classement que beaucoup de commentateurs oublient.

Les différents usages d’une moto électrique 50cc

On ne compare pas une Clio avec une Scénic.

Elles ne sont pas si éloignées en puissance, la différence de motorisation n’est pas éclatante, mais on ne le fait pas. Car elles répondent à deux usages différents : la Clio est une petite citadine, la Scénic est une familiale.

C’est le même principe pour la moto électrique 50cc.

Et je m’épuise de voir constamment des articles sur « les 5 meilleures motos électriques du marché » qui ne précisent pas l’usage sur lequel ils se sont concentrés.

Pourtant, ça ne leur coûterait rien.

Mais ils ne le font pas, et ils se discréditent.

Alors voilà, je vais diviser ce classement en deux catégories d’équivalentes 50 :

  1. la catégorie des urbaines,
  2. et la catégorie des tout-terrain.

Et maintenant que nous sommes au clair sur ça, nous pouvons passer à ce qui nous intéresse le plus : la liste de toutes les motos électriques 50cc.

Moto électrique 50cc, catégorie citadine

Les citadines, comme leur nom l’indique, c’est les motos électriques qui sont vouées à la ville.

En réalité, une moto électrique 50cc se sentira confortable en ville, peu importe sa catégorie. Ça s’explique simplement par sa géométrie compacte.

Mais ici, je vais rassembler celles qui ont été pensées exclusivement pour un usage quotidien et urbain.

Au programme : des trajets courts, des bouchons et des accélérations modestes.

Xubaka – Sodium Cycles

xubaka sodium cycles
  • Constructeur : Sodium Cycles
  • Modèle : Xubaka
  • Puissance moteur :  4 kW
  • Capacité batterie : 1,34 kWh
  • Autonomie : 80 km
  • Poids : 60 kg
  • Prix : 6 000 € – 8 000 €

Une très bonne surprise. Je vous conseille de lire son analyse si vous cherchez une moto française.

B4000 – Brekr

B4000 de Brekr moto electrique 50cc
  • Constructeur : Brekr
  • Modèle : B4000
  • Puissance moteur :  4 kW
  • Capacité batterie : 2 – 4 kWh
  • Autonomie : 80 – 160 km
  • Poids : 80 – 90 kg
  • Prix : 4 199 – 5 698 €

Une bonne petite citadine qui maîtrise son sujet. Cliquez ici pour lire l’article que j’ai rédigé à son sujet.

TC – Super Soco (Vmoto Soco)

TC de Super Soco Vmoto Soco
  • Constructeur : Super Soco
  • Modèle : TC
  • Puissance moteur :  3 kW
  • Capacité batterie : 1,8 kWh
  • Autonomie : 80 km
  • Poids : 70 kg
  • Prix : 3 290 €

Elle fait très forte impression. Cliquez ici pour lire mon analyse de la TC.

TS – Super Soco (Vmoto Soco)

TS de Super Soco Vmoto Soco
  • Constructeur : Super Soco
  • Modèle : TS
  • Puissance moteur :  2,4 kW
  • Capacité batterie : 1,56 kWh
  • Autonomie : 80 km
  • Poids : 78 kg
  • Prix : 2 890 €

Sans surprise, du sérieux. Voici l’article que je lui ai consacré.

TSx – Super Soco (Vmoto Soco)

TSx de Super Soco Vmoto Soco
  • Constructeur : Super Soco
  • Modèle : TSx
  • Puissance moteur :  2,9 kW (permis A)
  • Capacité batterie : 1,8 kWh
  • Autonomie : 80 km
  • Poids : 78 kg
  • Prix : 3 290 €

Parfaitement conçue. Voici l’article dédié à la troisième Super Soco de cette liste.

e-roadster – Easy Watts

e-roadster de easy-Watts
  • Constructeur : Easy Watts
  • Modèle : e-roadster
  • Puissance moteur :  3 kW
  • Capacité batterie : 1,8 kWh
  • Autonomie : 70 km
  • Poids : 58 kg
  • Prix : 2 489 €

Très très low cost. Cliquez ici pour découvrir mon avis.

e-rock’n roll – Easy Watts

e-rock n roll de easy-Watts
  • Constructeur : Easy Watts
  • Modèle : e-rock’n roll
  • Puissance moteur :  2 kW
  • Capacité batterie : 1,62 kWh
  • Autonomie : 60 km
  • Poids : 83 kg
  • Prix : 2 599 €

La fantaisie n’est pas déplaisante. Voilà pourquoi.

City Slicker – Cineco

City Slicker de Cineco moto electrique 50cc
  • Constructeur : Cineco
  • Modèle : City Slicker
  • Puissance moteur :  1,9 kW
  • Capacité batterie : 1,8 kWh
  • Autonomie : 70 km
  • Poids : 100 kg
  • Prix : 2 699 €

Un modèle pas cher, mais convaincant pour autant. Cliquez ici pour en savoir plus.

Velociraptor – Go Charged

Velociraptor de Go Charged moto electrique 50cc
  • Constructeur : Go Charged
  • Modèle : Velociraptor
  • Puissance moteur :  4 kW (permis A)
  • Capacité batterie : 2,16 kWh
  • Autonomie : 80 km
  • Poids : 90 kg
  • Prix : 4 999 $

Moyenne en tout. Voici ce que vous devez savoir sur ce modèle.

Quelle est la meilleure moto électrique 50cc urbaine ?

Voilà le classement que je ferais des 50 urbaines :

  • la première marche est occupée par la Xubaka de Sodium Cycles,
  • suivie par la B4000 de Brekr,
  • et la TC de Super Soco (Vmoto Soco),
  • vient ensuite la TS de Super Soco,
  • puis la TSx de Super Soco,
  • la e-roadster de easy-Watts,
  • et la e-rock’n roll de easy-Watts,
  • au fond du classement, on retrouve la City Slicker de Cineco,
  • talonnée par la Velociraptor de Go Charged.

À la vue de ce résumé, on peut déjà noter une première surprise : les motos de Super Soco, le leader du domaine, sont devancées par deux motos beaucoup moins connues.

C’est une très belle satisfaction.

D’abord car ça prouve qu’il n’est pas nécessaire d’être un mastodonte pour produire d’excellentes motos électriques. Et ensuite car ces deux motos, la Xubaka et la B4000, sont une vraie bouffée d’air fraîche et défendent une vision très vertueuse.

Les 3 modèles de Super Soco (la TC, la TS et la TSx) complètent enfin le classement, suivies par les deux modèles d’entrées de gamme de easy-Watts (la e-roadster et la e-rock’n roll). Ces deux motos se différencient des autres essentiellement par leur prix très faible, ce qui est toujours bon à prendre.

Enfin, la chinoise City Slicker et la néo-zélandaise Velociraptor ferment la marche, sans m’avoir convaincu.

Moto électrique 50cc, catégorie tout-terrain

Il n’y a pas que des citadines parmi les équivalentes 50 électriques. Il y a aussi des motos pensées pour le tout-terrain.

Là encore, tout est dit dans le nom : elles sont pensées pour rouler dans toutes les conditions.

À condition (justement) d’accepter de ne pas rouler trop longtemps et de ne pas être trop exigeants sur la puissance. Mais voilà, elles ont le mérite d’exister, et elles représentent un premier pas dans le monde du off-road.

Light Bee – Sur Ron

Light Bee Homologuee de Sur-ron
  • Constructeur : Sur Ron
  • Modèle : Light Bee Homologuée
  • Puissance moteur :  2,05 kW (permis A)
  • Capacité batterie : 1,92 kWh
  • Autonomie : 100 km à 25 km/h
  • Poids : 56 kg
  • Prix : 4 490 €

Du très bon. Cliquez ici pour lire l’analyse détaillé de ce modèle.

Light Bee X – Sur Ron

Light Bee Homologuee X de Sur-ron
  • Constructeur : Sur Ron
  • Modèle : Light Bee X
  • Puissance moteur :  2,05 kW
  • Capacité batterie : 1,92 kWh
  • Autonomie : 100 km à 25 km/h
  • Poids : 56 kg
  • Prix : 4 790 €

Je ne comprends pas son existence. Si bien que j’ai regroupé la Light Bee et la Light Bee X dans le même article.

Ösa Lite – Cake

osa lite cake
  • Constructeur : Cake
  • Modèle : Ösa Lite
  • Puissance moteur :  4 kW
  • Capacité batterie : 1,5 – 1,6 kWh
  • Autonomie : 60 – 92 km
  • Poids : 70 kg
  • Prix : 6 500 – 7 500 €

J’adore ce que fait Cake. Mais je trouve la Ösa Lite un peu trop chère à mon goût. Voici mon analyse.

Vision 3000 – Masai Motor

Vision 3000 de Masai Motor
  • Constructeur : Masai Motor
  • Modèle : Vision 3000
  • Puissance moteur :  3 kW (permis A)
  • Capacité batterie : Non communiquée (!)
  • Autonomie : 60 km
  • Poids : 109 kg
  • Prix : 2 990 €

Mon avis n’est pas bon. Mais si vous voulez le lire quand même, il est accessible ici.

Quelle est la meilleure moto électrique 50cc off-road ?

D’abord, voilà un récapitulatif des motos listées au-dessus :

  • Light Bee Homologuée de Sur-ron
  • Light Bee Homologuée X de Sur-ron
  • Ösa Lite de Cake
  • Vision 3000 de Masai Motor

De ce classement, on note que les deux modèles de Sur-ron s’assurent une supériorité certaine face à la concurrence. En effet, Sur-ron produit des motos électriques tout-terrain depuis un petit bout de temps, ils savent parfaitement ce qu’ils font.

Néanmoins, la Ösa Lite est une moto électrique très sérieuse.

Elle arrive à cette place à cause de son prix encore trop élevé pour une petite moto électrique. Mais s’ils arrivent à réduire leurs prix, elle risque d’inquiéter la concurrence.

Enfin, il y a la Vision 3000 qui m’a terriblement déçu.

Je ne comprends pas ce que Masai Motor a voulu faire avec elle. Je vous conseille donc vivement d’aller voir ailleurs.

Conclusion : la moto électrique 50cc est une option sérieuse

Arrivé ici, je suis assez conquis par ces petites motos électriques.

Car si elles sont encore plus chères que la concurrence thermique (le marché de l’occasion devrait combler ce retard, si besoin), les équivalentes 50 que j’ai listées au-dessus ont un très gros atout : leur impact environnemental est très maîtrisé pour une bonne partie d’entre elles.

En effet, j’ai râlé contre le manque d’exemplarité des motos électriques équivalentes 125 et des modèles plus puissants.

Je concluais à chaque fois sur leur absence d’efforts, alors que l’impact environnemental devrait faire partie de leurs priorités. Et je disais aussi que je comptais bien leur couper l’herbe sous les pieds avec la moto électrique que je suis en train de concevoir.

Mais à la fin de cet article, me voilà assez satisfait de ce que j’ai vu.

J’explique ça notamment par la puissance modeste des équivalents 50cc, qui permet aux constructeurs de se concentrer moins sur l’efficacité et plus sur les sujets considérés comme annexes.

Je ne pensais pas conclure sur ça, mais la moto électrique 50cc montre la voie à suivre.

Et si comme moi que c’est cette voie qu’il faut emprunter, je crois que la conception de mon propre modèle de moto électrique vous passionnera.

Plusieurs milliers de motards conscients suivent déjà mon aventure au quotidien.

Et si ça vous tente, vous pouvez rejoindre ces milliers de motards dès demain – il vous suffit de vous inscrire juste en-dessous.

Découvrez mon premier modèle de moto électrique au fil de sa conception

Si vous souhaitez en savoir plus sur le prototype de moto électrique que je développe actuellement — et comprendre les choix que j’ai faits pour ce premier modèle — alors inscrivez-vous à mon journal de bord.

⚠️ Ne vous attendez pas à une revue consensuelle des caractéristiques de mon prototype. Dans ce journal de bord, j’aborde frontalement les problèmes des terres rares, de la pollution des batteries, et des dérives des constructeurs traditionnels.

On se retrouve de l’autre côté !

Vos question fréquentes sur les motos électriques 50cc

Quelles sont les motos électriques 50cc homologuées ?

Tous les modèles présents dans cette liste sont homologués. Même les équivalentes 50cc tout-terrain sont homologuées pour la route.

Où trouver une moto 50cc d’occasion ?

Difficile d’en trouver aujourd’hui. N’oubliez pas que les motos électriques sont encore jeunes, et les modèles d’occasion ne sont pas légions. Même si ce serait le choix le plus écologique, et de loin.

Quel est le prix d’une moto électrique 50cc ?

C’est le gros avantage des motos 50cc : elles sont bien plus abordables que leurs cousines équivalentes 125 ou puissantes. Pour moins de 5 000 €, vous pouvez trouver votre bonheur. Entre 5 000 € et 10 000 €, vous avez l’embarras du choix.

Comment ai-je établi ce classement des équivalentes 50 ?

Je n’ai pas voulu établir un classement vaseux qui repose sur rien d’autre que des a priori et des critères subjectifs.

Alors j’ai fait subir à toutes les motos un contrôle surprise qui porte sur 5 axes.

Les performances

J’ai récupéré toutes les caractéristiques techniques qui témoignent des performances des motos (puissance, couple dans la roue, technologie et capacité de la batterie, autonomie, temps de charge, poids). Et je leur ai attribué une note en fonction de la moyenne obtenue par les autres motos du segment.

Le design

J’ai voulu être aussi rigoureux que possible sur ce point très subjectif. J’ai donc attribué une note au design des motos sur deux critères : sa qualité et sa pertinence.

L’usage auquel les motos répondent

La note discrimine l’alignement entre les caractéristiques techniques, le design et l’usage.

Le prix

J’ai par la suite donné une note au prix des motos, en relation avec le prix moyen des autres motos électriques 50cc.

L’impact environnemental

Et j’ai terminé le contrôle avec une note qui sanctionne l’impact environnemental des motos électriques. L’engagement du constructeur et les composants de sa moto entrent en compte.

Il m’a alors suffi de calculer une moyenne générale pour chaque moto, et de les classer par rapport à cette moyenne.

Si bien qu’à la fin, que j’aime une moto ou que je ne l’aime pas, son classement reflète précisément sa qualité.

P.S. : si vous souhaitez découvrir la moto électrique sur laquelle je travaille en ce moment, soyez attentif au paragraphe ci-dessous.

Participez à la conception de notre prototype de moto électrique

Nous essayons de rendre ce projet le plus collaboratif possible, pour créer la moto électrique la plus respectueuse de l’environnement possible.

browser-home-club-des-pionniers

Découvrez comment apporter votre pierre à l’édifice, en cliquant sur « En savoir plus ».

12 commentaires

  1. Renaux

    Bonjour à tou(te)s
    Je n’ai pas vu dans ce comparatif le modèle e-max de Skyteam, qui est une « copie » électrique du fameux Honda Dax.
    Il semble exister en version « 49,9 » et possède un look très sympa.
    Pour moi le critère esthétique est très important car l’électrification doit permettre de proposer autre chose qu’un moteur suspendu entre deux roues, architecture issue de l’histoire de la moto qui n’était à ses débuts qu’un vélo auquel on a rajouté un propulseur, là où il restait de la place !
    Michelin propose déjà une roue motorisée autonome, prenons en deux et ça fera une moto, ou plutôt trois et ça pourra faire une moto auto stable … voilà une piste originale ?
    Qu’en pensez vous ?

    • Julien Vaïssette

      Bonjour Pascal,
      Bien vu, j’avais raté cette petite moto. Très sympa !
      Quant à ton idée de mettre 2 moteurs-roue, UBCO le fait déjà mais je ne sais pas encore ce que ça vaut.
      Car ça demande pas mal de maîtrise logicielle pour éviter que la roue avant et la roue arrière fassent n’importe quoi.
      En tout cas, c’est évidemment une bonne idée. À voir ce que ça pourra donner !

  2. lemonstre

    Ah, et j’oubliais ! Pour mettre a jour l’article, la batterie de la vision 3000 est une 72V et 25,6A, soit 1.8KWh, donc extensible a 3.6KWh avec ses 2 emplacements.

  3. lemonstre

    Pour répondre au commentaire sur la puissance en crête (vu que le bouton répondre ne marche pas)…
    Maintenant qu’on l’évoque, c’est vrai que ça serait interessant d’en savoir plus sur ce que les constructeurs appellent la puissance en crête… Et accessoirement ce qu’il faut comprendre niveau réglementation par la limite de 4kw… Je suppose que la réglementation parle de 4kw de puissance mécanique à la roue, qui est l’expression du couple à une vitesse de rotation donnée (si je ne m’abuse). Hors, nul doute que la puissance donnée par les constructeurs de moto électrique est la puissance électrique, qui s’exprime selon la loi d’ohm par la relation P = UI. Mais dans ce dernier cas, il faut prendre en considération le rendement du moteur (qui ne doit pas être le même à tout les régimes), ainsi que les pertes diverses occasionnées par la transmission qui doivent donner au final une puissance mécanique bien inférieure à la puissance électrique consommée par le moteur. Pris comme ça, je pense très possible qu’on puisse rester en dessous des 4kw mécanique dans certaines situations (par exemple en bloquant la roue, ce qui fait 0kw de puissance mécanique) tout en dissipant 5kw en pure énergie thermique, donc sans enfreindre la réglementation. Après, la réglementations… 😁

    • Julien Vaïssette

      Non justement, la puissance que donnent les fabricants de moteurs est la puissance mécanique en sortie d’arbre moteur.
      S’ils te donnaient la puissance électrique, tu prendrais peur en voyant les pertes 😉
      Pour ce qui est du bouton « répondre », il va falloir qu’on règle ce problème car notre espace commentaire commence à devenir moche. Désolé pour ça !

  4. lemonstre

    Sans les avoirs testé moi non plus, j’ai tout de même pas mal lu aussi et mes conclusions sont très différentes puisque je mettrai la vision 3000 en tête, les super soco à la fin… Pourquoi ? Le rapport puissance prix et surtout puissance potentielle/prix (débridé donc)… La super Soco TC est donnée pour 3kw… faux… sa puissance nominale est de 1.8kw, 2.9kw en crête. En montée, elle rame méchamment ! Et débridée, elle ne s’arrête plus a 45 mais reste poussive. D’après ce que j’en lis, la vision est a 3kw en nominal, avec 5kw en crête. C’est quand même pas la même, et pas de surprise si ça se paye sur l’autonomie ! Pour ce qui est de la géométrie, c’est une question de point de vue puisque pour ma part, je la préfère aussi à celle des autres modèles (je déteste les scoots). Je suis également surpris de l’enthousiasme suscité par les Ron bee dont les essais sur youtube semblent montrer une machine très poussive pour le prix. En gros défaut pour la vision 3000, je retiens surtout l’absence de freinage régénératif. Du reste, son autonomie est suffisante pour l’aller retour au boulot, c’est elle qui démarre le plus fort au feu, et le prix est vraiment attractif !

    • Julien Vaïssette

      Salut,
      Merci beaucoup pour ce retour de connaisseur !
      Tu as raison de préciser tout ça, surtout pour la Super Soco.
      Mais je nuancerais légèrement en disant qu’à mes yeux, une 50 sera forcément poussive. Et que si elle ne l’est pas, c’est qu’il y a un problème 😉
      Par exemple, il me semble problématique qu’une moto de 5kW en crête soit acceptée comme 50, au même titre qu’il me semble problématique qu’une moto de plus de 30 kW en crête soit homologuée comme une 125.

  5. Je découvre votre site, car je cherche sur des renseignements sur les vélos à assistance électrique qui ressemble au motos 50cc des 70’s ou encore les vélomoteurs comme le super73 par exemple, limité a 25km/h pour ne pas avoir besoin de permis ou assurance. Une question: pourquoi écarter ces machines? Et ne commencer qu’a partir des 50cc ?
    Je suis volontaire pour m’inscrire sur votre liste d’attente du club, j’ai ma propre entreprise c’est juste le temps qui me manque pour me lancer.

    • Julien Vaïssette

      Salut Pauleau,
      Merci pour ton commentaire !
      À ta question, je vois 2 réponses :
      – La première, c’est que ma compétence se limite aux motos, et les VAE sont un peu en dehors de mon spectre de connaissances puisque je maîtrise moins les enjeux qui leur sont propres. Car un VAE qui ressemble à une moto reste un VAE, que je ne maîtrise donc pas (par exemple, les fournisseurs de moteurs de VAE sont souvent des fournisseurs différents, idem pour les batteries, idem pour la géométrie, etc).
      – Et la deuxième, c’est que j’aborde les motos électriques avec une vision de minimiser au maximum leur empreinte environnementale car je trouve qu’on peut encore faire beaucoup mieux. Alors que les VAE, par essence, sont beaucoup plus exemplaires car plus petits et plus sobres. On a donc moins besoin de travailler sur l’analyse en cycle de vie (même si c’est important, évidemment).
      Mais on peut parfaitement en discuter par mail si tu veux, ça peut être très intéressant d’échanger nos points de vue !

  6. Nathan MATHIS

    Bonjour je m’intéresse beaucoup à la conception d’un 2 roues, je travaille en mécanique générale, je sait faire aussi de la conception sur SolidWorks, j’ai d’ailleurs un diplôme en méca auto donc je m’y connait un peu le sujet donc selon moi même les meilleurs modèles sont beaucoup trop lourd et l’autonomie me semble faible il faudrait optimiser un maximum le poids du véhicule et trouver un moyen de se rapprocher de l’essence en matière d’autonomie puis un moteur qui aille au moins 60km/h, pour faire simple il faudrait se rapprocher de la mob en performance, avec des bon freins à disques aussi pour la sécurité, les roues on pourra pas gagner en poids donc autant reprendre des roues de mob comme modèle sachant qu’un proto avec un moteur intégré serait la meilleur solution pour moi, Si vous pensez que l’électrique c’est pas encore intéressant par rapport l’essence n’hésitez pas me répondre, merci d’avance

    • Julien Vaïssette

      Salut Nathan,
      Merci pour ton commentaire !
      Effectivement, les petites motos électriques souffrent un peu de la comparaison avec leurs équivalentes thermiques… Avec les progrès que nous connaissons dans la densité énergétique des batteries, on devrait voir les poids diminuer et des motos électriques se frotter un peu plus aux mobs que tu fais bien de citer 🙂

Donnez votre avis en un clic