Nos articles de la catégorie “Géométrie

Si on veut être honnêtes, la moto que nous chérissons tous n’est rien d’autre qu’un vélo qui avance tout seul.

Je sais, ça fait mal au ventre de le lire, et ça fait encore plus mal au ventre de l’accepter.

Un vélo, c’est petit et frêle. Et nous n’avons aucune envie de comparer notre moto préférée à ce modeste squelette qui devient la passion de tous les français pendant le tour de France.

Qu’à cela ne tienne, tentons d’être réalistes.
 

Une moto, c’est un vélo avec un moteur, et c’est comme ça.

Mais de cette sinistre affirmation émane un sujet passionnant. Car en effet, si la moto s’apparente au vélo, elle est pourtant un objet mécanique bien plus fascinant.

Quand le vélo pèse quelques kilogrammes, la moto en pèse plusieurs dizaines. Quand le vélo dépasse difficilement les 60 km/h, la moto est parfaitement confortable à 130 km/h. Ces deux grandes différences impliquent une complexité mécanique de la moto.

Ce qui veut dire que lorsque l’on enlève de notre moto tous les organes mécaniques que nécessite un moteur, nous n’avons pas un simple vélo.

Nous avons un vélo bodybuildé. Un vélo dont la géométrie a été optimisé. En somme, nous avons un vélo X-Men.
 

Cette catégorie s’intéresse donc à cette géométrie obtenue après des dizaines d’années d’optimisations et d’essais.

Car la géométrie de la moto est un enjeu crucial dans la qualité d’une moto. C’est la géométrie qui décide de la maniabilité et de la stabilité de la moto. Rien que ça.

Ainsi, nous verrons qu’aucun détail n’est laissé au hasard.

Certes, la géométrie d’une moto électrique ou thermique (c’est la même) n’est que l’assemblage de deux roues, d’une fourche, et d’un châssis.

Mais si vous avez déjà essayé de dessiner une moto, vous savez autant que moi que la distance qui sépare les roues n’est pas si évidente. Autant que l’inclinaison de la fourche.

Sans parler de tous les détails invisibles qui nous laissent pantois quand nous nous retrouvons avec le crayon entre les doigts, sans savoir quels traits tracer.

C’est justement ce que nous allons étudier dans tous les articles traitant de la géométrie de notre moto électrique. Réjouissons-nous, nous avons du pain sur la planche.