👋 Bienvenue dans l’atelier de conception d’une moto électrique

Une moto électrique a quelques défauts, c’est vrai.

Pourtant, elle reste pour nous une réponse pertinente aux enjeux écologiques de notre temps.

Alors il y a quelques mois, on s’est lancés dans la conception d’un prototype.

On a décidé de repartir de zéro, et de rapporter sur ce site toutes nos avancées.

Depuis, plusieurs centaines de lecteurs nous ont rejoints. Et grâce à leurs commentaires, ils nous aident à construire une moto adaptée à leurs besoins.

auteurs © jean charles barbe
Julien, Hans & Jean-Charles

Plus besoin d’être ingénieur pour participer à la conception d’une moto électrique

Moteur, batterie, direction, empattement, châssis, suspensions, … Nous documentons minutieusement chaque étape de la conception de notre prototype.

Vous pouvez donc :

  • soit contribuer à la construction de notre moto grâce à vos remarques,
  • soit utiliser nos avancées pour fabriquer la vôtre.

Si on partage toutes nos recherches avec vous, c’est aussi parce qu’on ne croit pas en la rétention du savoir.

Au fond, si on peut créer une sorte de Wikipédia qui vous aiderait à créer une moto plus écologique, tout le monde est gagnant. Vous ne pensez pas ?

Julien Vaïssette

Ingénieur
en mécanique

Performances, design, prix : suivez la conception de notre prototype, par e-mail

On rêve d’un café racer, version électrique. Mais est-ce que c’est possible ?

Comment réduire les coûts de conception pour proposer la moto à un prix disons… raisonnable ?

Quelles sont les alternatives pour limiter l’empreinte environnementale de notre prototype ?

Voilà les questions qu’on se pose tous les jours. Et on y répond par e-mail, tous les matins vers 8h30.

C’est comme un journal de bord, qui vous permettra de gagner en expérience sur tous les sujets liés aux motos électriques.

S’inscrire au journal de bord du concepteur

(N’oubliez pas de vérifier votre boîte e-mail pour confirmer votre inscription. Sinon, vous risquez de rater l’e-mail de demain.)

Les motos électriques ne sont pas réservées aux bricoleurs

Pour ne pas reproduire les mêmes erreurs que Zero Motorcycles (ou Super Soco), on analyse les meilleurs modèles du marché.

  • on décrypte chaque moto dans le détail,
  • puis on contacte des propriétaires pour avoir leur avis,
  • et on compare les modèles entre eux.

Autrement dit, on met à votre disposition tout les outils pour choisir (et acheter) la moto électrique de vos rêves.

Et si, pour une fois, on choisissait le nom du prototype tous ensemble ?

On pourrait faire comme Harley-Davidson et l’appeler par nos noms de famille. Ou choisir un acronyme, comme KTM.

Pour l’instant, on n’a pas encore un nom qui vous plaira à tous.

Si vous avez une (bonne) idée, envoyez-là nous grâce à ce formulaire !

Julien Vaïssette

Ingénieur
en mécanique

P.S : dès qu’on a trouvé un nom, on vous tient au courant dans notre newsletter !

Pourquoi nous préférons les motos électriques aux thermiques

Se rendre tous les jours au travail en voiture est pour beaucoup d’entre nous le fruit d’un paradoxe douloureux : les véhicules personnels sont une nécessité absolue, et la solution la plus compétitive est encore le moteur thermique.

Alors on souhaite participer à l’effort de recherche de solutions plus propres (mais accessibles). Et pour ça, la moto électrique nous semble la candidate idéale.

La raison est simple :

  • elle roule plus vite qu’un vélo électrique,
  • coûte moins cher qu’une voiture électrique,
  • et permet de se prendre pour Steve McQueen (et ça, ça n’a pas de prix).

Donc l’idée n’est pas de commercialiser un véhicule de plus sur le marché de l’électrique, ou de faire de l’ombre à Tesla. Mais plutôt de s’inscrire dans une vision environnementale.

Notre moto électrique sera-t-elle 100% française ?

Difficile à dire.

Il existe bien des marques de motos électriques françaises, comme Electric Motion par exemple. Mais il y a une grande différence entre un constructeur basé en France et une moto électrique Made In France.

Si une marque a son siège social en France, ça ne veut pas dire que la chaîne d’assemblage se trouve elle-aussi sur le territoire français. C’est encore moins vrai pour la production des différents éléments : la batterie, le moteur, le cadre, etc…

Il y a le même problème avec les constructeurs américains. Par exemple, Zero Motorcycles est basé en Californie, tout comme sa chaîne de production. Par contre, les cellules de batteries sont fabriquées en Chine.

On peut par contre vous promettre plusieurs chose :

  • d’abord, c’est un sujet qu’on traitera en profondeur dans nos articles (parce que c’est très intéressant),
  • ensuite, on analysera les différentes stratégies des constructeurs, pour voir si on ne peut pas faire mieux,
  • et bien sûr, on en parlera avec vous dans notre newsletter.

Le fonctionnement d’une moto électrique

On a préparé une page qui explique dans les grandes lignes comment fonctionne une moto électrique. Il vous suffit de cliquer ici pour y accéder.

Bonne lecture !

Par quel design notre moto sera-t-elle inspirée ?

Nous sommes des amoureux du design plein de caractère des néo-rétro, des cafe racers, et autres scramblers. Seul bémol de cette dernière : les pneus tout-terrain absolument inutiles en ville.

Pour autant, ça ne veut pas dire que notre prototype sera dans ce style. D’ailleurs, une néo-rétro électrique, ça a déjà été fait par RGNT Motorcycles. Et le résultat est très élégant.

On aime aussi énormément ce qu’a fait Harley-Davidson pour la Livewire : s’inspirer du design de certains modèles iconiques. Ainsi, le look de leur première moto électrique récupère l’héritage anglais de la Thruxton RS (Triumph) pour l’associer aux courbes plus sportives de la Monster 797 (Ducati). On est donc bien loin des traditionnelles customs américaines auxquelles la marque nous avait habitués.

Zero Motorcycles, eux, ont souvent fait le choix d’un look roadster passe-partout. Un parti pris qui s’explique aussi par leur volonté de démocratiser les motos électriques.

Quant à moi, je roule depuis quelques mois sur une Kawasaki ER-5. Et je suis obligé de reconnaître que les japonaises ont un design plein de potentiel.

À l’arrivée, c’est à vous que cette moto doit plaire. Donc c’est une décision qu’on prendra tous ensemble.

Quel sera le prix de notre moto électrique ?

Impossible à prévoir pour le moment, car ça dépend d’énormément de facteurs.

Si on souhaite que les motos électriques soient une alternative aux véhicules thermiques, il faut qu’elles soient abordables. C’est certain.

À ce niveau-là, les champions sont Super Soco : la TC Max coûte moins de 5 000€. Mais la plupart des équivalentes 125cc se trouvent plutôt autour de 10 000€. Et bien sûr, pour avoir plus de puissance, il faut payer plus cher.

Mais si le constructeur chinois arrive à limiter ses coûts, c’est qu’il fait des concessions. Les cellules de batteries qu’il utilise par exemple : moins chères (et plus performantes), mais aussi les plus polluantes (car pas recyclables).

À l’arrivée, c’est une histoire d’arbitrage.

Donc dans quelques mois, on fera certainement un sondage par e-mail. Comme ça, on pourra savoir exactement quel prix viser.

Quand est-ce que le prototype sera prêt ?

Concevoir une moto électrique en partant de rien, ça prend du temps.

Dans les bureaux d’études de vos constructeurs préférés, la phase conception se compte en années. La Livewire, par exemple, a mis 6 ans à voir le jour.

Rassurez-vous, ce sera plus court de notre côté. Et ce, pour 2 raisons :

  • on vous raconte nos avancées tous les jours par e-mail, ce qui nous oblige à avancer quotidiennement,
  • et on ne veut pas être les derniers entrants sur un marché déjà concurrentiel.

Vous avez aussi un rôle à jouer ici. Car plus vous nous partagez vos remarques, plus on gagne de temps.

On ne souhaite pas se prononcer sur une date pour l’instant. Ça serait malhonnête de notre part de vous promettre quelque chose dès maintenant. Mais on vous tient évidemment au courant via notre newsletter dès qu’on a un calendrier fixé.