Tacita T-Race Rally : un rally-raid électrique pour vous imaginer au Dakar

La Tacita T-Race Rally n’a qu’un rêve : vous faire sentir comme au Dakar, sans polluer le désert.

Julien Vaïssette

Fanatique d'Excel, adepte de Camus & ingénieur en mécanique — Suivez la conception de mon prototype de moto électrique en cliquant ici.

T-Race Rally Tacita moto électrique puissante

Chaque semaine ou presque, on voit apparaître sur le marché un nouvel acteur bien décidé à produire des concurrentes électriques à la Tacita T-Race Rally. Si bien qu’à la fin, on ne sait plus où donner de la tête au milieu de tous ces nouveaux noms à retenir. 

Pour m’y retrouver, j’ai décidé d’analyser toutes les motos électriques de plus de 11 kW (permis A et A2) et de les classer dans un article que vous pouvez retrouver ici.

Vous retrouverez évidemment la T-Race Rally (dont voici la page de vente).

Et je peux d’ores et déjà vous prévenir, elle risque de vous surprendre.

Les performances de la Tacita T-Race Rally sont très belles

  • Puissance moteur : 44 – 34 – 27 kW (permis A ou A2, selon la puissance choisie)
  • Couple moteur : 85 Nm pour les moteurs de 44 et 34 kW, 60 Nm pour le moteur de 27 kW
  • Vitesse maximale : Non communiquée
  • Temps de passage de 0 à 100 km/h : Non plus
  • Capacité batterie : 18 kWh
  • Temps de recharge : 180 minutes
  • Autonomie : 220 km
  • Poids : Toujours pas
  • Empattement : 1490 mm
  • Angle de chasse : 26-27° (à peu près, car cette information n’est pas donnée, j’ai donc dû mesurer l’angle de chasse sur les images disponibles)

D’après Tacita, la T-Race Rally est la première moto électrique à avoir participé à une course dans le désert. C’était en 2012, au rallye Merzouga, au Maroc.

C’est un indice assez évocateur de l’esprit dans lequel elle a été conçue, et des performances qu’elle veut garantir.

La T-Race Rally porte en effet très bien son nom : c’est une moto de rallye tout-terrain (ou de rallye-raid, selon le nom qu’on préfère). Elle a été pensée pour ces conditions difficiles, et elle s’en sort aussi bien qu’une moto thermique équivalente. 

Pour preuve, elle répond aux deux plus gros problèmes des motos électriques dans ces conditions, qui sont l’absence de boîte de vitesse et l’autonomie.

En effet, la T-Race Rally (tout comme la T-Race Cross, la Enduro ou la Motard en réalité) est équipée d’une boîte de vitesses à 5 rapports. Sa présence est une bénédiction sur de nombreux points dans les conditions difficiles du désert.

Car elle permet d’avoir un constamment plus élevé et donc mieux pilotable que sur une équivalente thermique, à l’exact endroit où la gestion du couple est un enjeu vital. Le sable et la terre ne pardonnent pas les faiblesses ou les trop-pleins de couple.

De plus, la boîte de vitesses permet de garantir un rendement toujours optimal.

Ce qui offre donc, en plus de gérer le couple, de gérer l’autonomie de la moto. On peut donc rouler plus loin, afin de mordre la ligne d’arrivée sain et sauf.

Le deuxième problème auquel elle répond est l’autonomie des motos électriques.

Ce n’est une nouveauté pour personne, l’autonomie des motos électriques est un des plus gros problèmes quand on souhaite faire de longs trajets. Et c’est justement notre cas quand on prend place à un rallye tout-terrain.

Sur ce point, la T-Race Rally ne fait pas de miracle, mais elle rentre dans les clous qu’on lui demande. Sur un rallye raid, l’autonomie des motos est fixée par les organisateurs. Il s’agit alors d’atteindre un nombre de kilomètres suffisant pour prétendre concourir.

Avec ses 220 km, la T-Race Rally nous met hors de portée de Dakar.

Mais justement, participer à cette course mythique n’est pas ce qu’on demande à une moto du commerce. Ce qu’on lui demande, c’est de fournir une expérience comparable mais dans un usage amateur, le week-end.

Et en ça, son autonomie est exactement à la hauteur nécessaire.

Ainsi, dans l’usage que le commun des mortels peut en faire, la T-Race Rally est la garantie de sensations.

Un design pour rouler dans le désert 

Esthétiquement, la T-Race Rally ressemble aux participants du Dakar.

Quand on l’enfourche, nul doute qu’on s’imagine rouler pendant des heures jusqu’à la prochaine étape, apercevoir l’hélicoptère de France TV au loin et répondre enfin à une interview avec Luc Alphand.

La totale, donc.

Car nous autres, motards, nous sommes des rêveurs.

Et Tacita joue le jeu en offrant un design digne de ceux qu’on voit à la télé. Et puis dans la vie quotidienne, nul doute qu’elle fera son petit effet.

La Tacita T-Race Rally porte son usage dans son nom

L’usage auquel la T-Race Rally répond est très simple : les rallyes tout-terrain.

J’ai évoqué plus haut toutes les raisons qui la rendent performante dans ces conditions. J’ajouterais que sa géométrie (empattement de 1490 mm et angle de chasse de 27°) est dans la lignée de tout ce qu’on trouve sur les motos tout-terrain. 

Elle s’attaque donc à cet usage sans aucun état d’âme, en sacrifiant la polyvalence que la plupart des constructeurs ont érigé au rang de dieu absolu. Je salue ça, car je préfère une moto excellente dans sa catégorie qu’une moto moyenne partout.

Et j’aimerais rappeler à ces constructeurs frileux que malgré la spécialisation de la T-Race Rally, elle est parfaitement capable de rouler en ville ou dans un usage quotidien. Elle sera juste un peu moins confortable.

Donc bravo à eux pour ça.

Un prix piquant, mais qui se justifie assez bien

La T-Race Rallye se vend à 21 738 € pour le modèle de 27 kW, 22 983 € pour le modèle de 34 kW et 24 228 € pour le modèle de 44 kW.

Ça commence à être cher, il faut le reconnaître.

Avec cet argent, on peut s’acheter une belle voiture d’occasion.

Il faut donc être capable de se le permettre, et c’est un peu regrettable car ça ne va pas tellement dans le sens de la démocratisation des motos électriques. Car si on regarde ce qui se fait en équivalent thermique, c’est à moitié prix. Pas simple donc de défendre le passage à l’électrique.

Si je regarde de plus près, je constate que ce qui semble coûter si cher dans cette moto, c’est la batterie supplémentaire.

En effet, le modèle de 27 kW de la T-Race Enduro (qui ressemble beaucoup à la T-Race Rally dont on parle) est équipé d’une batterie 2 fois moins grosse (9 kWh contre 18 kWh) et coûte 6 000 € de moins.

6 000 € pour 9 kWh de batterie donc.

Je vois alors deux possibilités : soit Tacita fait de la marge sur ces 9 kWh (ce qui est un peu absurde mais pourquoi pas), soit Tacita paie ses cellules de batterie très cher (ce qui implique des capacités modestes de négociation). 

À titre de comparaison, on disait en 2018 qu’un kWh de batterie coûtait en moyenne 300$. Une batterie de 9 kWh coûterait donc 2 300 € en moyenne.

Alors Tacita, vers quelle explication dois-je pencher ?

Son empreinte environnementale me fait tiquer

  • Technologie du moteur : Brushless
  • Technologie de la batterie : Lithium-polymères

Enfin, pour clore cette analyse, évaluons le dernier pilier du cahier des charges : celui de l’impact environnemental.

Car il va sans dire qu’une des missions des motos électriques est d’alléger le plus possible l’impact de nos motos. Si les motos thermiques étaient exemplaires, on ne ferait certainement pas tant d’efforts.

Qu’en est-il donc de la T-Race Rally ?

Rien de très neuf.

Elle est au même niveau que toutes les autres motos électriques, avec son moteur brushless (dont les aimants permanents sont composés de terres rares = catastrophe écologique) et sa batterie au lithium (et certainement au cobalt et au nickel = pas mieux).

Je râle constamment de ce manque d’ambition de la part des constructeurs qui se contentent de faire un peu mieux que les motos thermiques alors qu’il serait possible de les rendre parfaitement obsolètes.

Mais à la fin, les moins ambitieux râleront de ne pas avoir eu assez de vision.

Tant pis pour eux.

En résumé, la Tacita T-Race Rally est une moto électrique tout-terrain de référence

Comme toute la gamme tout-terrain de Tacita, la T-Race Rally est très sérieuse.

Et si le prix ne vous refroidit pas, vous pouvez y aller les yeux fermés.

Donnez votre avis en un clic