Tout ce que vous devez savoir sur la T-Race Enduro de Tacita

La Tacita T-Race Enduro est le modèle électrique enduro du constructeur italien. Et elle fait très bien le travail.

Julien Vaïssette

Fanatique d'Excel, adepte de Camus & ingénieur en mécanique — Suivez la conception de mon prototype de moto électrique en cliquant ici.

T-Race Enduro Tacita

Si vous êtes déboussolés face à l’offre pléthorique de motos électriques (plusieurs dizaines en plus de la Tacita T-Race Enduro, bientôt une cinquantaine), vous êtes au bon endroit.

D’abord, parce que je les ai toutes analysées puis classées dans un article complet.

Ensuite, parce que je me suis attardé sur cette fameuse T-Race Enduro de Tacita (dont la page de vente est ici). Et j’ai trouvé un moyen de la faire parler. 

Les performances de la Tacita T-Race Enduro nous rassurent

  • Puissance moteur : 34 – 27 kW (permis A2)
  • Couple moteur : 85 – 60 Nm
  • Vitesse maximale : Non communiquée
  • Temps de passage de 0 à 100 km/h : Non plus
  • Capacité batterie : 9 kWh
  • Temps de recharge : 90 minutes
  • Autonomie : 112 km
  • Poids : Non communiqué
  • Empattement : 1470 mm
  • Angle de chasse : 26-27° (cette information n’est pas communiquée, donc j’ai mesuré cet angle sur les photos disponibles)

L’enduro est un sport de compétition.

Ainsi, quand on accole au nom d’une moto le terme « enduro », on sait à quoi s’attendre : une moto capable de concourir dans les compétitions d’enduro, qui consiste en une boucle de plusieurs dizaines de kilomètres, composée de terrains accidentés autant que de routes.

Dans ce cas, la T-Race Enduro porte-t-elle bien son nom ?

Oui, sans aucun doute.

Elle n’a rien à envier à ses homologues thermiques.

À commencer par sa puissance, exactement dans les normes de ce qui se fait généralement. Ce n’est certes pas un exploit, mais ça montre une maîtrise du sujet et du marché.

D’ailleurs, la T-Race Enduro est disponible avec deux puissances différentes, de 34 kW et de 27 kW. Ça permet de se calquer au mieux sur l’usage type qu’on en fait, pour avoir plus ou moins de puissance.

Concernant le bloc motopropulseur, la T-Race Enduro est aussi équipée d’une boîte de vitesses à 5 rapports.

C’est un excellent point, car ça lui permet d’assurer un couple dans la roue toujours optimal. Mais aussi toujours supérieur à ce dont sont capables les motos thermiques.

Car si on se plaignait de la baisse de couple des moteurs électriques passé un certain régime, ce problème est résolu avec une boîte de vitesse. Et comme les moteurs électriques sont plus performants au niveau du couple que leurs cousins électriques, cette boîte de vitesses permet à la T-Race Enduro de prendre un sérieux avantage sur ce qui existe sur le marché.

Et ce n’est pas du tout négligeable quand on sait que lorsqu’on sort des sentiers battus, le couple est le nerf de la guerre.

Mais ça ne s’arrête pas ici.

Car nombreux sont ceux qui se moquent de la faible autonomie des motos électriques. La T-Race Enduro ne fait pas exception, avec son autonomie de seulement 112 km.

Mais quand on sait que ses équivalentes thermiques ne dépassent pas pour la plupart 150 km, cette autonomie devient d’un seul coup largement raisonnable.

Enfin, la géométrie de la T-Race Enduro est exactement dans la norme de ce qui se fait ailleurs. Son angle de chasse de 26-27° est gigantesque, ce qui lui permet de n’avoir peur de rien. Et son empattement de 1490 mm permet un compromis idéal entre stabilité et réactivité.

Et si on ajoute qu’à l’inverse des enduros thermiques, l’enduro de Tacita n’émet aucun gaz d’échappement lors de ses sorties, c’est une victoire par KO de la T-Race Enduro.

Son design la rend indiscernable des autres motos

Il y a beaucoup à dire sur les performances de la T-Race Enduro. Mais ce n’est pas du tout le cas de son design. Et c’est une excellente nouvelle.

Car tous les enduros se ressemblent plus ou moins. Et si la T-Race veut mériter ce titre, elle se doit donc de respecter les lignes caractéristiques des enduros.

Si bien que si on la fait participer à une course d’enduro, tant qu’elle est à l’arrêt, seuls les connaisseurs sont capables de reconnaître là une moto électrique.

Et je trouve ça malin de s’intégrer parfaitement pour démocratiser cette technologie.

Note : son design est à confondre avec la T-Race Motard, c’est déconcertant.

La Tacita T-Race Enduro pour un usage enduro

Il n’y a pas de secret, tout est dit dans son nom. La T-Race Enduro est conçue pour faire de l’enduro.

Elle aimera donc se frotter aux chemins de terre qui parcourent nos champs, aux sentiers qui sillonnent nos forêts. Et elle adorera rencontrer toutes sortes de cailloux, de racines et de trous.

Mais comme toute moto spécialisée, elle sera beaucoup moins confortable ailleurs. Ça ne tombe pas si mal, car on ne lui demande pas d’être confortable ailleurs.

Car ce n’est pas une moto de tous les jours, et c’est très bien comme ça. 

Son prix est supérieur aux thermiques, sans être aberrant

La T-Race Enduro se vend à 15 418 € pour le modèle 27 kW et 16 663 € pour le modèle 34 kW.

Pour comparer à ce qui est comparable, le modèle 350 EXC-F de KTM coûte 10 699 €. La différence est donc notable, même si elle n’est pas ahurissante.

D’autant que même si elle est la seule à s’exprimer sur cet usage, la T-Race Enduro n’est pas la plus chère des motos électriques de cette puissance.

Cette différence de prix s’explique donc simplement par l’immaturité de Tacita comparée à KTM. Et bien sûr par le coût de la propulsion électrique qui (malgré des progrès) reste supérieur à celui d’une propulsion thermique.

Déçu par l’empreinte environnementale de la Tacita T-Race Enduro

  • Technologie du moteur : brushless
  • Technologie de la batterie : lithium-polymère

Quand on analyse une moto électrique, on se doit de terminer par l’analyse de son impact environnemental.

Car jusqu’à preuve du contraire, corriger les faibles environnementales des motos thermiques est la raison principale de l’émergence des motos électriques.

Pourtant, aucune moto électrique n’est exemplaire aujourd’hui.

Ça s’explique par le choix unanime porté à la fois vers les moteurs brushless (dont l’impact environnemental est gâché par la présence de terres rares), et les batteries au lithium contenant du nickel et du cobalt (dont les stocks s’épuisent constamment à force d’oublier d’utiliser du nickel et du cobalt recyclés).

La T-Race Enduro n’est pas une exception. Le tandem moteur brushless – batterie au lithium équipe lui aussi son bloc motopropulseur.

Notons que je n’ai aucune idée de la composition de sa batterie. Je ne peux donc pas certifier qu’elle contient du cobalt et du nickel, car d’autres chimies existent. Mais je suis à peu près certain que si Tacita avait opté pour une chimie vierge en ces deux minerais, ils auraient communiqué dessus.

Alors, si ce choix peut se comprendre pour la T-Race Cross, il l’est moins pour ce modèle. Pourtant, il y aurait de quoi être fier de ne pas faire comme la concurrence.

Leur silence à ce sujet est donc assez évocateur.

En résumé : si vous cherchez un enduro électrique, prenez-la

La Tacita T-Race Enduro est le seul enduro des motos électriques de plus de 11 kW.

Dès lors, si vous cherchez un enduro électrique équivalent à une 350, vous n’avez pas tant de choix.

Mais n’ayez crainte. Si vous optez pour la T-Race Enduro, vous êtes entre de bonnes mains.

Donnez votre avis en un clic