Tarform

Tarform est un constructeur de motos électriques haut de gammes basé à Brooklyn, New York. Ils sont (presques) les seuls à proposer une réflexion écologique, et leurs modèles sont particulièrement beaux.

À surveiller, donc.

L’histoire de la marque

L’idée de Tarform est née il y a 4 ans dans un garage de Brooklyn alors que Taras Kravtchouk travaillait sur une moto britannique vintage.

Pour lui, cette moto était une icône culturelle du 20e siècle. Mais il ne répondait plus aux nécessités écologiques du 21e.

Il a donc commencé à travailler sur « un concept de machine intelligente, alimentée en énergie propre et fabriquée dans le respect de la nature ». Ce sont ses propres mots.

Voici comment Taras présente son concept :

« Notre époque moderne est définie par le confort, la culture de la demande et le progrès infini.

Les objets peuvent désormais tout faire à notre place. Tout ce que nous pouvons imaginer est livré à notre porte dans la journée. Nos voitures sont sans conducteur, et nos appareils nous suggèrent les personnes que nous devrions rencontrer.

Mais nous commençons à réaliser que le confort a un coût. Quelque chose au fond de nous nous dit que la vraie liberté reste dans le mouvement. Et qu’il est plus important que jamais de préserver cet esprit.

La conduite d’une moto est l’une des expériences humaines les plus puissantes. Nous sommes amoureux de ces machines parce qu’elles nous transportent au-delà de l’espace physique.

C’est un mélange d’innovation technique, d’art, de design. Mais aussi un acte de rébellion et une recherche de soi.

Tarform est là pour servir de rappel de cette expérience. Pour insuffler la beauté, le savoir-faire et la fierté dans chaque véhicule que nous créons. Offrir un sentiment de crainte, d’émerveillement et de frisson de manière durable. »

L’approche environnementale de Tarform

Ce qui est intéressant chez Tarform, c’est l’attention qu’ils portent aux détails.

La carrosserie est fabriquée à partir d’un tissage de fibres de lin, un matériau très résistant par nature. Il fait dont une excellente base dans la construction des panneaux composites.

L’aluminium est utilisé pour la plupart des composants, car il est recyclable à 100 %.

Le revêtement des sièges est en cuir végétalien biodégradable.

Ils sont même en train de mettre au point une nouvelle méthode pour éliminer les peintures et les apprêts sur leurs modèles, en les remplaçants par des pigments métalliques à base d’algues et de fer.

Bref, ils vont beaucoup plus loin que la plupart des constructeurs. Et rien que ça, ça mérite d’être noté.

Le premier modèle de Tarform : la Luna 2021

« Un mélange parfait entre la position haute d’un scrambler, l’accélération d’une moto de sport et le confort d’une classique britannique. »

Voilà comment Tarform résumé la Luna.

Les livraisons des premiers modèles commenceront en 2021. La série de production sera positionnée sur le marché haut de gamme avec un prix de départ de 24 000 $.

Les précommandes sont acceptées depuis le 25 juin 2020, directement depuis leur site internet. Il y a des frais de réservation (500$), mais ils sont remboursables si vous changez d’avis.

Ils proposent également une « Founder Edition », fabriquée sur commande, et pour un maximum de 54 exemplaires.

Elles sont fabriquées à la main, directement dans leur atelier de Brooklyn. Par rapport au modèle de base, ils y ajoutent des suspensions Ohlins et des systèmes de freinage ISR.

En parlant de l’atelier : ce lieu sera un hybride entre un concept store, un espace communautaire et un centre de formation.

Ce ne sera pas un lieu de vente donc, puisqu’ils vont principalement s’appuyer sur de la vente directe en ligne, et un réseau de boutiques et de revendeurs.

Mon analyse de la Tarform Luna