Epure de Electric Motion : tout ce qu’il faut savoir sur le trial électrique français

La Epure de Electric Motion est le seul vrai trial que vous trouverez sur le marché des motos électriques équivalentes 125.

Julien Vaïssette

Fanatique d'Excel, adepte de Camus & ingénieur en mécanique — Suivez la conception de mon prototype de moto électrique en cliquant ici.

Epure Electric Motion

Le modèle Epure de Electric Motion est si performant qu’il pourrait faire changer d’avis le plus sceptique des sceptiques.

Si bien que si vous cherchez un trial 125, il est probable que votre dévolu tombe sur ce modèle sans même que vous ayez prévu originellement d’acheter une moto électrique.

Et ce n’est pas Bader Benlekehal qui me contredira.

Il a été dithyrambique sur cette moto, dans le sujet qu’il a consacré à Electric Motion sur Auto Moto.

La Epure de Electric Motion a des performances imbattables

  • Puissance moteur maximale : 11 kW
  • Puissance moteur nominale : 6 kW
  • Couple dans la roue : 600 Nm
  • Vitesse maximale : 70 km/h
  • Capacité batterie : 1,875 kWh
  • Temps de recharge : 3h20
  • Autonomie : 43 km
  • Poids : 73 kg
  • Empattement : 1 325 mm 

Tout l’enjeu d’un trial, à ce qu’il paraît, c’est de garantir un couple dans la roue aux petits oignons tout en garantissant un poids modéré et une géométrie compacte.

Eh bien, c’est exactement ce que peuvent garantir les motos électriques.

Et à plus forte raison l’Epure d’Electric Motion.

Pour ça, je vous propose d’en juger par vous-mêmes : la Epure fournit 600 Nm de couple au démarrage, ce qui est parfaitement imbattable pour toute autre type de propulsion. Ou plus précisément, c’est parfaitement imbattable pour un poids contenu.

Car ces 600 Nm de couple sont fournis dès le démarrage par un tout petit moteur, qui alourdit si peu la moto qu’elle ne pèse que 73 kg. C’est exactement dans la norme de ce qu’on peut trouver chez ses équivalentes thermiques, à la différence que celles-là ne proposent pas 600 Nm au démarrage.

Et enfin, ce même schéma se répète pour sa géométrie.

Elle est exactement dans la norme de ce qu’on trouve chez les meilleurs trials thermiques, avec un empattement de 1 325 mm. Mais elle le fait, encore une fois, avec un moteur sans aucune commune mesure.

Autrement dit, tout repose dans la Epure sur sa capacité à ressembler à tous les autres trials thermiques.

Mais son exploit se situe dans la technologie de propulsion, qui ne ressemble quant à elle pas du tout à ses homologues : elle les dépasse de la tête et des épaules. 

C’est ce qui rend la Epure de Electric Motion imbattable pour un trial accessible à tout un chacun.

Et la beauté, c’est sans doute que ses défauts ne sont plus vraiment des défauts.

Car vous le savez bien, l’un des défauts des motos électriques réside dans leur autonomie plus faible que celle de leurs équivalentes thermiques. Mais en trial, ce problème n’en est plus un : on sort rarement son trial pour rouler pendant des heures.

Ou alors, c’est qu’on a vraiment envie de se faire mal au dos.

Donc à la place, on roule sur des courtes distances. Et ça tombe bien, car les courtes distances, la Epure est capable de les tenir : avec ses 43 km d’autonomie, vous aurez tout le loisir de faire votre sortie et vos acrobaties compliquées.

Autrement dit, sur le seul point des performances, la Epure est exemplaire.

Et c’est sans aucun doute l’un des meilleurs trials du marché, toutes propulsions confondues.

Le design épuré de la Epure de Electric Motion

En termes de design, la Electric Motion Epure tâche de faire honneur à son nom. Rien ne dépasse, rien n’est superflu, rien n’est ici sans raison.

On peut donc dire sans craindre le mauvais jeu de mot que son design est épuré.

Et plus que ça, il suffit de mettre la Epure à côté d’un trial thermique pour comprendre que le trial électrique est un cadeau pour la rétine.

Sur un trial thermique – malgré tout l’amour qu’on peut avoir pour son moteur ronronnant – on ne peut que constater qu’il donne l’impression de ne pas savoir où se mettre.

Son pot d’échappement essaie tant bien que mal de se glisser là où il le peut, pour ne pas déséquilibrer son motard. Si bien qu’il donne l’impression que chaque microgramme du moteur est compacté, façon César (le compresseur qui a donné son nom aux statuettes, pas Jules).

Alors qu’à l’inverse, la Epure de Electric Motion donne une impression de légèreté.

Tous ses composants semblent flotter dans le cadre, tant ils prennent peu de place. La batterie est bien rangée, parfaitement géométrique. Le moteur a son lot d’aspérités, mais juste ce qu’il faut. Et tout ça est magnifié par une symétrie du meilleur goût.

Ces détails peuvent paraître anecdotiques au sportif qui roule sur un trial.

Mais je suis certain que ça ne l’est pas. Nous sommes tous sensibles à l’esthétique de notre moto. Et sur ce point aussi, la Epure gagne le combat. Car elle invente une esthétique de l’efficacité.

Rien de plus sportif que ça.

L’usage de la Epure de Electric Motion ne laisse aucun doute

Ici, je ne vais pas disserter plus que de mesure : la Electric Motion Epure est un trial.

Elle est donc pensée pour le trial.

Et même si Electric Motion écrit sur la page de vente de la Epure qu’on peut l’utiliser en randonnée, je pense qu’eux-mêmes n’y croient pas vraiment.

La Epure est donc un trial. Un excellent trial, même. Et c’est largement suffisant ! Oublions donc la randonnée, qui sera plus pertinente sur l’autre modèle du constructeur, la Escape.

Le prix de la Epure est relativement contenu

La Epure coûte 7 570 €.

Selon l’endroit où vous l’achèterez, ce prix pourra varier. Mais voilà, vous pouvez tabler sur ce prix.

Et le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est compétitif. Par exemple, la Yamaha TY-E 2018 semble affichée à 10 000 € quand la Montesca 4RT (qui est une 260 cc) est annoncée à 8 748 €.

Ce qui veut dire que la Epure est l’une des seules motos électriques qui réussit l’exploit de coûter moins cher que ses équivalentes thermiques.

Et non contente de coûter moins cher, elle se paie le luxe d’y parvenir en étant assemblée en France. Donc elle coûte moins cher, elle est plus performante, et sa fabrication (ou du moins son assemblage) n’a pas été confiée à des usines de pays aux conditions de travail douteuses.

Que demander de plus ?

Une empreinte environnementale exemplaire, peut-être ?

L’empreinte environnementale de la Epure de Electric Motion : difficile de faire mieux

  • Technologie du moteur : Brushless
  • Technologie de la batterie : Lithium-polymère, et la batterie est amovible

Sur ce point, on ne peut pas dire que la Electric Motion Epure ait une empreinte environnementale exemplaire.

Car si elle l’était, elle n’aurait certainement pas de néodyme dans son moteur et elle aurait sans doute opté pour une autre technologie de batterie que le lithium-polymère garni de cobalt et de nickel.

Mais c’est ici qu’il faut savoir remettre l’église au milieu du village : si elle avait fait ses choix, la Epure de Electric Motion aurait dû sacrifier à la fois ses performances et son prix. Si bien qu’à la fin, elle n’aurait été rien d’autre qu’un mauvais trial.

Alors les concepteurs de la Epure ont fait le choix de ne pas être exemplaires, mais plutôt de pousser l’exercice au maximum. Avec leurs contraintes, ils n’avaient pas d’autre choix que d’utiliser un moteur brushless avec des aimants permanents en néodyme.

Qu’à cela ne tienne, ils ont fait ainsi.

Mais ils l’ont fait avec mesure : leur moteur est dimensionné pour répondre à leur usage, et pas un milligramme de plus.

C’est le même refrain pour la batterie.

Elle a été dimensionnée pour son usage, ce qui lui vaut d’être toute petite. Et mécaniquement, plus elle est petite, plus son impact environnemental est modéré. D’autant qu’elle est amovible. Donc si elle ne fonctionne plus, il n’y a pas à jeter la moto entière : il suffit de la remplacer.

Rien à ajouter donc, c’est une superbe copie !

Foncez : la Electric Motion Epure est un superbe trial

La Epure d’Electric Motion est un cas d’école : bien conçu, performant et au prix bien positionné.

Elle a tout pour convaincre les pratiquants de cette étonnante discipline qu’est le trial. Bravo donc aux concepteurs de chez Electric Motion, leur moto est une leçon.

Je ne peux donc que vous recommander de foncer.

Si vous cherchiez une moto électrique entièrement dédiée au trial, vous ne serez pas déçus.

Néanmoins, si vous cherchez un modèle qui vous permette de sortir des sentiers battus, peut-être que la moto électrique que je conçois vous intéressera. De même, si vous souhaitez une moto électrique à l’autonomie plus adaptée aux trajets quotidiens, sûrement que le modèle sur lequel je travaille attisera votre curiosité.

Ce que je vous propose, c’est de découvrir le premier prototype de ma moto électrique au fil de sa conception.

Je tiens en effet un journal de bord, dans lequel je partage tous les choix que j’ai faits pour ce modèle. Si ça vous intéresse, je vous encourage à inscrire votre adresse e-mail juste en-dessous !

Découvrez mon premier modèle de moto électrique au fil de sa conception

Si vous souhaitez en savoir plus sur le prototype de moto électrique que je développe actuellement — et comprendre les choix que j’ai faits pour ce premier modèle — alors inscrivez-vous à mon journal de bord.

⚠️ Ne vous attendez pas à une revue consensuelle des caractéristiques de mon prototype. Dans ce journal de bord, j’aborde frontalement les problèmes des terres rares, de la pollution des batteries, et des dérives des constructeurs traditionnels.

P.S. : si vous souhaitez découvrir la moto électrique sur laquelle je travaille en ce moment, soyez attentif au paragraphe ci-dessous.

Participez à la conception de notre prototype de moto électrique

Nous essayons de rendre ce projet le plus collaboratif possible, pour créer la moto électrique la plus respectueuse de l’environnement possible.

browser-home-club-des-pionniers

Découvrez comment apporter votre pierre à l’édifice, en cliquant sur « En savoir plus ».

Donnez votre avis en un clic