Pursang E-Track : la renaissance électrique de Pursang Motorcycles

La Pursang E-Track, ou la renaissance de l’industrie moto espagnole.

Julien Vaïssette

Fanatique d'Excel, adepte de Camus & ingénieur en mécanique ・ Suivez la conception de mon prototype de moto électrique en cliquant ici.

Pursang e track moto électrique 125

La Pursang E-Track est une renaissance.

Elle est en effet inspirée par la Bultaco Pursang, moto datant de 1967 dont la production s’est arrêtée en 1984.

Le créateur de la E-Track, Jim Palau-Ribes, nostalgique de cette moto incroyable (selon ses mots), a eu envie de la faire ressortir de terre. Et ça commence par les 24 modèles E-Track équivalents 125 dont les précommandes commenceront en octobre 2020.

La Pursang E-Track, en quelques chiffres

  • Puissance moteur : 11 kW
  • Capacité batterie : 7,2 kWh
  • Autonomie : 140 km
  • Vitesse de pointe : 120 km/h
  • Prix : 13 700 €

À noter que le prix affiché est celui de la moto en précommande.

Où se procurer la Pursang E-Track ?

Voici le lien nécessaire pour consulter la page de vente de la Pursang E-Track.

Mon avis sur la moto électrique de Pursang Motorcycles

Cette moto est très belle.

Et ses performances sont très sérieuses. Elle est équipée d’un moteur de 11 kW de chez Bosch, ce qui la place dans la catégorie des motos électriques 125 cc les plus puissantes.

Sa batterie possède une capacité est de 7,2 kWh (et non pas kW/h comme le dit leur site, pas très sérieux ça) et lui assure une autonomie de 140 km. Cette autonomie est tout à fait dans la norme des motos électriques de cette puissance.

Mais le plus intéressant, c’est certainement sa vitesse de pointe qui culmine à 120 km/h. Comme toutes les 125 électriques, elle se sentira bien en ville, mais elle saura aussi se défendre en dehors de la jungle urbaine.

Notons néanmoins que le prix de 13 700 € reste assez élevé, sans être pour autant complètement aberrant par rapport au prix des autres 125 électriques puissantes.

Difficile de savoir si c’est du sérieux, mais j’ai envie d’y croire. Alors j’attends avec impatience l’arrivée de ces 24 premiers modèles, pour voir ce qu’il en est.

D’ailleurs, ce n’est pas la première moto électrique 125 espagnole que l’on voit passer. Il semblerait que les motos électriques passionnent quelques personnes de l’autre côté des Pyrénées.

2 commentaires

  1. ducon

    n’importe quoi, pour ce prix , soi j me paye un gros cube d’occasion voir neuf ou trois 125 thermiques,,
    rêve de bobos écolos veganes islamo gauchistes
    rien à foutre de la planète

    • Julien Vaïssette

      Salut Ducon,
      J’ai hésité à autoriser la publication de ton commentaire, pour des raisons évidentes.
      Je précise d’ailleurs qu’après 2 ans et 123 commentaires, tu es le premier pour lequel la question s’est posée.
      Félicitations, tu fais donc partie des 1%.
      Ensuite, je suis d’accord : cette moto est très chère. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien si je roule moi-même en thermique. Étonnant, ça veut dire qu’on fait partie de la même équipe ?
      Enfin, je laisse aux lecteurs qui tomberont sur ton commentaire le soin de décider si oui ou non, ils ont envie de considérer ton avis. Mais je crois que quelqu’un qui se cache derrière un pseudo ridicule (mais crédible), une adresse stupide et qui vomit des propos infamants n’aura pas beaucoup de succès auprès d’un public avisé.
      (On notera par ailleurs la différence de courage : je publie sous mon nom, et je réponds avec respect.)
      Bonne journée 😉

Donnez votre avis en un clic