eROCKIT Édition Limitée 100 : la moto-vélo, en résumé

Le moins qu’on puisse dire, c’est que la eROCKIT Édition Limitée 100 est simple : c’est une moto étonnante.

Julien Vaïssette

Fanatique d'Excel, adepte de Camus & ingénieur en mécanique — Suivez la conception de mon prototype de moto électrique en cliquant ici.

eROCKIT Édition Limitée 100

La eROCKIT Édition Limitée 100 a fait une première apparition en 2013, avant d’être abandonnée par manque de résultats.

Mais la marque allemande n’a pas baissé les bras et a décidé de tenter à nouveau le coup sur le marché des équivalentes 125.

La eRockit, en quelques chiffres

  • Puissance moteur : 5 kW
  • Capacité batterie : 6,6 kWh
  • Autonomie : 120 km
  • Vitesse de pointe : 90 km/h
  • Prix : 11 850 € (en précommande)

Où se procurer la Édition Limitée 100 ?

Voilà un raccourci vers la page de vente de la eROCKIT.

Mon avis sur la eROCKIT Édition Limitée 100

Cette moto, c’est une énigme pour moi.

Déjà, le look. Car avec ses toutes petites roues et son cadre tubulaire mammouthesque, on ne sait pas exactement quoi regarder.

Ah si, il y a un endroit où regarder : cette moto électrique 125 a des pédales. Comme sur un vélo.

Hum.

Vraiment, je ne sais pas quoi en dire.

Si je vous en parle aujourd’hui, c’est parce qu’elle affiche une puissance de 5 kW. Elle s’inscrit donc dans la catégorie des motos électriques équivalentes 125. Mais elle a décidé de faire les choses à sa manière. Et c’est à ses risques et périls, car le résultat est assez étonnant.

Du reste, les caractéristiques sont assez bonnes. Avec une autonomie de 120 km et une vitesse de pointe de 90 km/h, cette moto est parfaitement suffisante en ville.

Quant au prix, je le trouve beaucoup trop élevé.

J’ose donc espérer que ce prix s’explique par une qualité accrue des matériaux utilisés ainsi qu’un impact environnemental contenu. Mais je n’en ai aucune idée, car ils n’en disent rien.

Si elle vous intéresse, vous pouvez la précommander en leur envoyant une avance de 250 €.

Ils ont d’ailleurs décidé de limiter le nombre de motos produites à 100, ce qui est prudent. Mais force est de constater qu’ils ne déchaînent pas les foules : un an après le début des précommandes, elles n’étaient toujours pas clôturées. 

À mon avis, la meilleure solution est de garder ces 250 € pour une autre fois.

Donnez votre avis en un clic