Alrendo TS Bravo : un superbe premier modèle, au prix imbattable

Le chinois Alrendo a décidé de dévorer le marché des équivalentes 125 avec sa TS Bravo.

Julien Vaïssette

Fanatique d'Excel, adepte de Camus & ingénieur en mécanique — Posez-moi toutes vos questions à l'adresse julien@construire-sa-moto-electrique.org, ou sur LinkedIn.

alrendo-ts-bravo

Tout au long de votre lecture, gardez en tête que mon adresse e-mail est publique, et que vous pouvez m’écrire à tout moment. La voici : julien@construire-sa-moto-electrique.org. Vous pouvez aussi me contacter directement sur LinkedIn.

La Alrendo TS Bravo a fait ses premiers pas sur le sol français à la fin de l’année 2021. Et depuis qu’elle est arrivée, les autres constructeurs de motos électriques équivalentes 125 tremblent de tout leur corps.

Car vraiment, elle a frappé un grand coup.

Autant dire que je ne suis pas serein : notre premier prototype appartient exactement au même segment que la TS Bravo, des équivalentes 125 puissantes.

Quand j’ai entamé mon analyse annuelle des motos électriques équivalentes 125 du marché, je pensais que seule la Zero S allait me faire de la concurrence.

Eh bien c’est raté.

Mais qu’à cela ne tienne, plus il y a de bonnes motos électriques sur le marché, mieux je me porte.

Car ce sont les bonnes motos électriques qui démocratiseront ce nouveau moyen de mobilité dans lequel je crois. Et force est de constater que la Alrendo TS Bravo est une bonne moto électrique, comme nous allons le voir.

Mon adresse e-mail est publique, et vous pouvez m’écrire à tout moment. La voici : julien@construire-sa-moto-electrique.org. Vous pouvez également me contacter sur LinkedIn.

Les performances ubuesques de la Alrendo TS Bravo

  • Constructeur : Alrendo
  • Modèle : TS Bravo
  • Puissance moteur maximale : 20 kW
  • Puissance moteur nominale : 11 kW
  • Couple moteur : 54 Nm
  • Couple dans la roue : 150 Nm
  • Vitesse maximale : 135 km/h
  • Temps de passage de 0 à 100 km/h : 8 secondes
  • Capacité batterie : 15 kWh
  • Temps de recharge : 4 heures (0-100%)
  • Autonomie : 438 km en ville, 278 km à 80 km/h et 160 km à 120 km/h
  • Poids : 245 kg (84 kg de batterie)
  • Empattement : 1485 mm
  • Angle de chasse : Non communiqué

Il y a deux endroits où la TS Bravo écrase la concurrence : ses performances et son prix.

Commençons par ses performances, car c’est toujours ce qui nous intéresse en premier quand on regarde une moto.

Le moteur surpuissant d’Alrendo

Les performances d’une moto électrique sont d’abord dictées par la puissance et le couple de son moteur. En réponse à ces points, la Alrendo TS Bravo est équipée d’un moteur électrique qui développe une puissance nominale de 11 kW, une puissance maximale de 20 kW et un couple au démarrage de 54 Nm.

Et ici, je dois dire que je suis très étonné.

Car les chiffres que je viens de vous donner sont assez modestes. La puissance en crête de 20 kW qui est évidemment très belle (surtout quand on sait que le permis A1 est censé se limiter aux puissances intérieures à 11 kW), mais il y a un hic

Ce hic, c’est que le couple de 54 Nm ne correspond pas à un temps de passage de 0 à 100 km/h en 8 secondes.

En effet, selon mes calculs, la Alrendo TS Bravo devrait mettre plus de 25 secondes pour franchir le 0 à 100 km/h avec un tel couple (et un rapport de transmission de 2,78 ainsi qu’un poids de 245 kg).

Comment est-il dès lors possible que la TS Bravo ne réponde pas du tout à ce score ?

Eh bien très simplement : ils ont joué sur les mots.

Ils disent que leur moteur développe 20 kW en puissance maximale et 54 Nm en couple maximum. Mais ils oublient de préciser comment ces chiffres sont obtenus. Car ils savent très bien qu’en matière de moteur électrique, la puissance et le couple sont très sensibles à mesurer.

Est-ce qu’on doit les mesurer après 30 minutes d’utilisation ?

Ou 60 secondes ?

Aujourd’hui, c’est très flou. Alors on peut se permettre des petites astuces. Et Alrendo ne s’en prive pas.

Car selon mes calculs (et l’indice qu’ils ont laissé en donnant leur couple en pic de 117 Nm), la TS Bravo ne développe vraiment pas seulement 20 kW. Elle en développe plus de 40 kW sur 60 secondes.

Conséquence directe : elle peut avaler le 0 à 100 km/h en 8 secondes, alors qu’elle pèse 245 kg. Ce qu’aucune autre vraie 125 (thermique ou électrique) n’est capable de faire.

Autrement dit, la Alrendo TS Bravo n’est une équivalente 125 qu’en apparences.

Dans la réalité, c’est plutôt une équivalente 500. Mais comment est-il possible que ça soit ainsi ?

Eh bien disons que c’est une optimisation « légale » qu’Alrendo a faite. Ils profitent du flou qui entoure la mesure de la puissance des équivalentes 125. Ils jouent avec la règle, ce qui leur permet de proposer aux titulaires du permis A1 l’équivalente d’une MT-07 bridée.

Je ne vais pas leur jeter la pierre, car ils ne sont pas les seuls à le faire et que les motards ne s’en plaignent pas.

Mais je crains qu’un jour, le législateur s’en rende compte. Et que ceux qui auront acheté une TS Bravo avec leur seul permis A1 ne pourront plus rouler dessus.

Quoi qu’il en soit, il n’y a aucun débat ici : la Alrendo TS Bravo est surpuissante. 

Et hormis la Zero S, aucune autre équivalente 125 ne lui arrive à la cheville.

Mais est-ce que la batterie de la TS Bravo est aussi écrasante ?

Oui. Et voilà pourquoi.

La batterie de la TS Bravo : tout pour l’autonomie

La batterie de la Alrendo TS Bravo a une capacité de 15 kWh.

C’est immense pour une équivalente 125. À titre de comparaison, la Zero S de Zero Motorcycles (dont le moteur développe environ la même puissance) est équipée d’une batterie dont la capacité culmine à 12,6 kWh.

Soit 16% de moins.

Et quand il s’agit de batterie, chaque pourcent compte. Alors quand vous avez une batterie presque 20% plus capacitaire que votre concurrent direct, vous êtes sûrs de le dévorer tout cru. 

Si bien qu’avec sa capacité de 15 kWh, la batterie de la TS Bravo est censée vous garantir une autonomie hallucinante :

  • 438 km en ville,
  • 278 km à une vitesse de 80 km/h,
  • et 160 km à une vitesse de 120 km/h.

C’est proprement inégalé sur le segment des équivalentes 125.

Mais comment est-ce possible ?

Plusieurs réponses. 

La première, c’est qu’Alrendo a fait un pari que je trouve très intelligent : ils ont accepté d’alourdir leur moto jusqu’à 245 kg (ce qui est aussi inégalé chez les 125), afin de garantir une plus grande autonomie en compensant l’alourdissement par un moteur surpuissant.

Ils ont donc privilégié l’autonomie, avec une batterie au poids record de 84 kg.

Ça, c’est pour la première explication.

La deuxième explication, c’est que la TS Bravo n’aura jamais 438 km d’autonomie dans un usage normal. Ça sera plus certainement aux alentours de 250-300 km, car les conditions de mesure de leur autonomie semblent très avantageuses.

Mais quoi qu’il en soit, 250-300 km d’autonomie, c’est très proche à ce qu’on retrouve chez les motos thermiques équivalentes.

Par exemple, la MT-03 de Yamaha garantit 280 km. Avec la Alrendo TS Bravo, on ne peut donc plus se plaindre de l’autonomie des motos électriques, car elle est équivalente à celle des motos thermiques.

Un autre point intéressant de la batterie de la TS Bravo, c’est son temps de recharge.

Grâce à son chargeur embarqué de 3,8 kW, elle se recharge de 0 à 100% en 4h. Sur ce point aussi, c’est mieux que ce que la Zero S propose, sa plus proche concurrente. Mais ça reste encore un peu long.

On aurait pu imaginer une recharge un peu plus courte pour un prix pas beaucoup plus élevé.

Voilà donc pour le bloc motopropulseur de la Alrendo TS Bravo, qui est un condensé de puissance dégoulinante. 

Mais les performances d’une moto ne sont pas seulement dictées par son bloc motopropulseur. Il faut en effet que sa géométrie tienne la route. Et ici, il semblerait qu’on trouve le premier défaut de la TS Bravo.

Une géométrie en demi-teinte

La géométrie de la Alrendo TS Bravo est à l’image de son bloc motopropulseur : mammouthesque.

En effet, avec son empattement de 1485 mm et son poids de 245 kg, la TS Bravo n’a rien d’une équivalente 125. Plus précisément, elle est plus proche d’une routière de plus de 1000 cm3 comme la BMW R1150 RT, qui pèse 265 kg et qui a elle aussi un empattement de 1485 mm.

La TS Bravo n’est donc vraiment pas dans les standards du genre, et c’est à la fois son coup de génie et sa plus grande faiblesse.

Car ça illustre sa volonté de parler à un public aussi large que possible, bien au-delà des possesseurs du permis A1. Mais en même temps, ça implique aussi des exigences techniques difficiles à maîtriser. Car plus une moto est lourde et longue, plus sa structure mécanique doit être sérieuse.

Or avec leur volonté de proposer une moto électrique à moins de 10 000 €, les concepteurs de chez Alrendo ont été contraints de faire quelques compromis.

Malheureusement, ces concessions ont été faites sur le cadre et toutes les parties structurelles, dont les premiers propriétaires se plaignent déjà.

Si cette moto vous intéresse, je vous conseille donc vivement d’aller jeter un coup d’œil sur ce Discord, où les propriétaires de la TS Bravo racontent quelques-unes de leurs mésaventures.

Ça sera certainement corrigé sur les prochaines générations de TS Bravo.

Note : Il semblerait que le lien du Discord ne fonctionne plus. Si vous avez accès au nouveau lien, le mieux est que vous le mettiez en commentaire de cet article et que je le mette à jour ici. Merci !

Mais quoi qu’il en soit, il est difficile d’espérer une partie cycle de luxe sur une moto électrique qui cumule une batterie de 15 kWh, un moteur de 40 kW et un prix inférieur à 10 000 €. 

Vous êtes donc prévenus : avec cette moto, vous avez une superbe moto électrique, mais qui a forcément ses défauts.

L’un d’entre eux est donc dans sa partie cycle qui laisse à désirer.

Mais ça reste une superbe moto électrique, pour une raison très simple : elle répond aussi bien que les motos thermiques à un usage de moto thermique.

La Alrendo TS Bravo est une moto polyvalente

En effet, la TS Bravo est dans la plus droite lignée de la plupart des motos thermiques les plus vendues aujourd’hui. C’est-à-dire qu’elle voue un culte à la polyvalence. Son objectif est de répondre à tous les usages possibles d’une moto.

Vous voulez rouler sur des longues distances, vous le pouvez grâce à son autonomie généreuse et sa géométrie longue.

Vous voulez goûter des accélérations insensées, vous le pouvez aussi grâce à son moteur équivalent à une moyenne cylindrée.

Et vous voulez rouler en ville, vous le pouvez évidemment.

Le problème de cette philosophie, c’est le problème que tous les propriétaires de motos thermiques rencontrent à un moment ou à un autre.

D’abord, ils sont très contents de leur CB500F ou de leur MT-07, mais ils constatent qu’elle leur casse le dos quand ils font des voyages de plus d’une heure.

Alors ils finissent par s’acheter une routière, spécialiste des longs trajets.

Ensuite, ils constatent aussi qu’en ville, leur moto est un peu longue.

Alors ils roulent moins en ville. Et enfin, quand ils commencent à s’ennuyer de l’accélérations de leur bécane, ils se font plaisir en s’achetant une sportive.

C’est le destin de toutes les motos polyvalentes. Elles finissent par être mises au placard, puis revendues sur LeBonCoin à des motards plus jeunes, qui n’en sont qu’aux débuts de leur aventure motocycliste. 

Car être polyvalent, c’est aussi n’être spécialiste de rien.

La Alrendo TS Bravo est donc une superbe première moto électrique. Elle vous tiendra compagnie pendant de belles années, mais elle finira par vous sembler limitée. C’est inévitable.

Mais est-ce si problématique ?

Il suffit simplement d’en être conscient.

Un modèle au design polyvalent, lui aussi

Le design de la Alrendo TS Bravo est d’une cohérence redoutable.

Cette moto électrique veut absolument représenter une alternative crédible aux motos thermiques ? Eh bien elle le montre, en ne montrant rien, justement. On ne peut voir ni sa batterie, ni son moteur électrique, qui sont cachés derrière des carénages.

Et le « cache réservoir » sur le dessus ressemble en tous points à un réservoir de moto thermique.

Jusqu’au détail le plus poussé : la prise de recharge est placée au même endroit que le bouchon de réservoir d’une moto thermique.

alrendo-ts-bravo

On n’a donc aucune surprise quand on voit le design de la Alrendo TS Bravo après avoir analysé sa philosophie. C’est une moto de son temps, avant d’être une moto électrique.  Elle ne présente donc aucune surprise en termes de design.

Néanmoins, son design a deux éléments visuels marquants.

Le premier, c’est son angle de chasse extrêmement grand.

La fourche est en effet très inclinée, ce qui donne une impression très particulière face à cette moto, quand on est habitué à une inclinaison plus faible sur les roadsters actuels.

Et le deuxième, c’est la toute petite portion de cadre tubulaire rouge.

On se demande ce que ça apporte, mais ça a le mérite d’attirer l’œil. C’est comme si Alrendo avait voulu se créer une signature visuelle. Et si je n’y suis pas sensible, je ne trouve pas ça aberrant non plus.

Le prix de la TS Bravo est imbattable

Voilà le deuxième point fort de la Alrendo TS Bravo : elle ne coûte « que » 9 995 €.

Si on ajoute les bonus et les primes, on peut espérer un prix au moins 1 000 € inférieur à celui-là. Ce qui est proprement imbattable sur une moto électrique de cette puissance.

Pour vous dire, la Zero S coûte 16 690 €, pour des performances moindres. 

Vous ne trouverez donc jamais mieux que la TS Bravo, si vous cherchez un moteur de 40 kW et une batterie de 15 kWh. 

En revanche, il est bon de prendre un peu de recul.

La MT-07 est la moto la plus vendue en France en 2021. Elle développe 55 kW (donc 15 kW de plus que la TS Bravo), elle offre une autonomie de 250 km en usage mixte (donc équivalente à celle de la TS Bravo), et pourtant elle coûte 2 500 € de moins.

Autrement dit, la MT-07 fait mieux en coûtant 25% moins cher.

Alors quand je m’emballe en disant que la Alrendo TS Bravo affiche un prix imbattable, je le dis dans mon référentiel de moto électrique. Mais si les motos électriques veulent vraiment se démocratiser, on a une preuve ici qu’il va falloir encore baisser leur prix.

Car la moto électrique la moins chère restera toujours beaucoup plus chère qu’une moto thermique équivalente.

Empreinte environnementale : ce n’est pas son sujet

  • Technologie du moteur : Moteur à courant alternatif à aimants permanents 
  • Technologie de la batterie : Lithium-ion

Enfin, j’ai coutume de penser qu’une moto électrique ne peut devenir absolument pertinente que si elle arrive à minimiser son impact environnemental.

Car on sait parfaitement que la production des batteries et des moteurs électriques n’est pas exempte de reproches. Et si on veut être cohérent, on ne peut pas moquer l’impact environnemental des véhicules thermiques si nos véhicules électriques ne sont pas exemplaires.

Sur ce point, la Alrendo TS Bravo n’est hélas pas exemplaire.

Mais il faut dire qu’on pouvait difficilement s’attendre à autre chose : la plus grande partie de l’impact environnemental des véhicules électriques se situe dans les émissions de gaz à effet de serre de leur production en Chine.

Or la TS Bravo est une moto chinoise. On ne peut donc pas s’attendre à des miracles.

Elle utilise les technologies de batteries et de moteur électrique les plus produites en Chine, et elle se soucie bien peu de la réduction de ses émissions en gaz à effet de serre de son pays.

Alors évidemment, ça restera toujours mieux qu’une moto thermique.

Mais ça ne sera pas suffisant.

J’espère donc que la Chine fera un effort, un des ces jours. Car force est de constater que si Alrendo est chinois, on ne peut pas lui demander de produire en dehors de Chine sous le prétexte de baisser son impact environnemental.

L’impact environnemental n’est donc pas le sujet de la Alrendo TS Bravo. Elle se contente d’être une moto électrique performante et accessible, ce qui est déjà un bel effort.

En résumé, la Alrendo TS Bravo est ici pour dévorer son marché

Après cette analyse de la TS Bravo, les intentions d’Alrendo sont claires : ils veulent prendre autant de parts de marché que possible, et pas seulement des parts de marché des motos électriques.

Eux, ils visent les motos en général.

Et parti comme c’est parti, je crois qu’ils vont y arriver.

C’est une très bonne chose pour moi. Car la moto électrique que je suis en train de concevoir est elle aussi une équivalente 125. Si Alrendo arrive à convaincre le public que la moto électrique est une alternative crédible, c’est forcément bon à prendre.

D’autant que notre moto électrique corrigera aussi quelques-uns de ses défauts. Et elle le fera pour un prix équivalent.

Comment est-ce possible ?

Si ça vous intéresse, je raconte toute la conception de mon prototype dans mon journal de bord, que vous pouvez recevoir en écrivant votre adresse e-mail juste en-dessous.

Note : après 3 ans de travail & une conception aboutie de mon premier prototype de moto électrique, j’ai décidé de stopper mon journal de bord. Vous pouvez néanmoins retrouver les archives de ce journal de bord en cliquant ici.

On se retrouve de l’autre côté !

Mon adresse e-mail est publique, et vous pouvez m’écrire à tout moment. La voici : julien@construire-sa-moto-electrique.org. Vous pouvez également me contacter sur LinkedIn.

26 commentaires

  1. ODDLOI

    Bonjour,

    actuellement en recherche d’acquisition de ma future moto électrique, l’Alrendo TS Bravo semble être intéressante (toujours en 2024).

    J’ai vu plusieurs retours plutôt positifs/mitigés, notamment rapport à l’amortissement mauvais qui faisait sauter les cosses de la batterie.

    Savez-vous si il y eut une génération suivante dans laquelle les problèmes ont été réglés?

    Je vois que cet article est peu actif je me permets donc de relancer.

    Les concurrentes que j’y vois sont la Masai RS1 et surtout la nouvelle RIU NQI Sport avec moins d’autonomie mais apparement moins de points négatifs…

    Merci pour vos retours quels qu’ils soient 🙂

    • Julien Vaïssette

      Bonjour, le cofondateur de la marque est en train de faire une nouvelle marque, pour proposer exactement la même moto, mais améliorée. Donc nous saurons bientôt 😉

  2. Montagne Arnaud

    bonjour,
    rapide réaction à la présentation générale très complète.
    je roule sur ts bravo depuis novembre 2022 (1200km)
    aucun souci!!!
    en revanche, je confirme que les suspensions sont bas de gamme. chaque aspérité de la route fait claquer l’amortisseur. Pas agréable et très raide!!!!
    à changer vite vite!!!
    second souci, le logiciel pour régler les éléments du tableau de bord n’est pas accessible. Pas très grave mais décalage horaire permanent 2h!!!
    Dans l’ensemble, moto très agréable à conduire mais pas en ville ( gros gabarit). excellente stabilité. un peu de prise au vent sur autoroute. puissance suffisante pour une utilisation quotidienne normale.
    250km d’autonomie réelle en mode sport permanent.

    • Julien Vaïssette

      Bonjour Arnaud,
      Merci pour ton retour !
      Ces amortisseurs sont décidément très mal conçus. Et 250 km en mode sport, c’est vraiment très impressionnant !

  3. d

    Salut Julien,
    j’espère que tu vas bien et que tu as pu concrétiser ton projet de moto électrique idéale, car n’ayant pas pu te suivre depuis un bon moment, notamment suite à la longue maladie de ma tite chérie d’amour qui est décédé par sédation en début de nuit du jeudi 13 juillet et quelques jours avant j’ai décidé, en ayant une bonne occasion pour le faire, d’acheter une des dernières Alrendo TS Bravo car le site officiel a fermé son accès, mais ça va revenir bientôt, car l’aventure Alrendo est loin d’être terminée, lo; et tant mieux. Je suis donc allé la chercher chez « Pure Rider » à Paris 11e 72 Boulevard Beaumarchais et je connais bien le 10e et 11e et j’ai donc fait 170 km en continu dont environ 100 km sur la N2 que j’ai bcp, bcp emprunté par le passé en voiture et à moto avec mes grosses 1000 débridées, lol ! . Ensuite le 14 juillet 174 km loin autour de mon village et quel bonheur, même si je n’ai pas changé l’amortisseur. Mais j’ai commandé hier depuis chez ma chérie qui n’y sera plus jamais hélas et c’est très dur, un SportShock 2 de chez EMC, et je poserai moi même ou le ferai poser par RPM 02 – Rider Pièces de moto qui est à Braine à 18 km de mon village quand il sera revenu de vacances. j’ai fait ces 174 km sur des routes de campagne plus ou moins dégradées sans fatiguer et sans courbature comme j’ai avant avec mes gros cubes sportifs qui avaient des guidons bracelet très bas et large à défaut de cette Alrendo qui a un guidon trop large et trop haut, du coup je l’ai incliné vers moi et c’est bcp mieux et on s’y fait.
    Cette moto est très confortable alors avec un amorto EMC ça sera parfait.
    On a les pieds à plat, (sur mes sportives j’étais sur la pointe des pieds et je ressentais bien les 240 kg), mais sur cette Alrendo, on a l’impression qu’elle fait le poids d’une S et DS ZERO, c’est à dire moins de 190 kg, alors qu’elle en fait aussi 240 , et vu que l’énorme batterie de 80 kg est placé très basse alors que sur les ZERO c’est tout l’inverse, elle est hyper maniable malgré sa fourche très inclinée et les 2,30 m de long de cette moto qui est superbe, Quand tu vois la qualité et Design du du bras oscillant en fonte d’Alu, les
    supports de repose pieds, magnifiques aussi, quant à la fourche, les gros étriers genre Brembo à 4 gros pistons et ces énormes disques très épais aussi , trop beau et très qualitatif à côté des S, DS et DSR ZERO, sans parler du refroidissement liquide du moteur et du gros contrôleur, très efficace, et vu jusqu’à
    maintenant sur aucunes motos concurrences. La selle est confortable bien que certains disent le contraire, moi j’ai fait 174 km en continu sans être courbaturé et sans avoir mal aux fesses. le 15 juillet j’ai 99 km et le 16 un Road Trip de 52 km filmé pour mettre sur YouTube pour la présenter et donner mes impression tout en roulant. je te met d’ailleurs le lien YouTube pour info si ça t’intéresse, lol !
    Je ne regrette aucunement d’avoir acheté cette moto qui me faisait envie depuis longtemps depuis que j’avais vu sa présentation et essais sur la chaine : « Future is electric » et ensuite sur d’autres chaînes de
    possesseurs ou d’essayeurs.
    Donc voila, à part de petits problèmes de jeunesse, cette moto pour moi est parfaite et comme elle a été en démo chez « pure Rider » qui leur a permis de vendre les 3 autres dont une qui a eu des problèmes mais pas la mienne, le pris de départ qui était de 10500 E, était passé pour la version V2 comme la mienne à 11500 et récemment on la voyait sur certains site à 12000, et Pure Rider sur leur site l’indiquait à 13700, mais quand je les ai appelé juste à temps, car plusieurs étaient dessus sur le Bon coin où ils l’avaient mise à 10500 E, m’a dit que ce n’était parce que sur le site elle était à ce prix élevé qu’ils l’a vendait aussi cher. Et donc compris la carte grise, plaque d’immatriculation et préparation de la moto ils me l’ont fait à 9884 Euros avec un super support de mobile gratuit qui coûtait plus de 50 E et un prix aussi pour le gros câble supplémentaire de la marque ZERO pour se raccorder sur les bornes rapides. il m’a fait avoir un prix avantageux aussi pour l’assurance, car quand je suis allé voir la moto le lundi 3 juillet, il a pu me faire assurer en live si je peux dire, depuis sa boutique et par téléphone chez April assureur spécialisé 2 roues électriques en plus.
    Pour l’instant ce n’est que du bonheur avec cette moto et aucun problème pour l’autonomie qui est énorme et que j’ai pu constater, j’en parle dans la vidéo.
    A plus confrère et dis où tu en es avec ton projet.
    Bonne fin de week et vive le 2 roues électrique.
    Cordialement.
    Patrick WALLON ou Pat W le Persévérant :
    https://www.youtube.com/watch?v=7qcOAtEDJ9w&t=624s

    • Julien Vaïssette

      Bonjour Patrick, toutes mes condoléances pour ta chérie !
      Merci pour ton long commentaire sur cette moto, comme toujours très intéressant !

  4. Wallon Patrick

    Salut Julien, j’espère que tu vas bien. je n’ai pas pu suivre hélas la suite de la conception de ta moto électrique idéale, lol ! et je ne sais pas où tu en es, mais je reviens vers toi, car je viens de relire ton analyse sur l’Alrendo qui m’attire toujours autant, seulement comme je l’ai dit sur la dernière vidéo assez récente de : « Future is Electric » dont voici le lien si jamais tu ne l’as pas vu :
    https://www.youtube.com/watch?v=wXezmzIPfuw&t=1059s
    qui fait le bilan de cette moto au bout d’un an d’utilisation, j’ai constaté que le site Alrendo, n’a pas évolué du tout, la version sportive n’est toujours pas proposée et je viens de voir sur un site revendeur dont je te mets aussi le lien, que pour l’instant la TS n’est plus distribuée à cause d’un défaut d’approvisionnement
    concernant seulement sa transmission et donc c’est un modèle en dessous qui est moins puissant et autres et moins cher bien sûr qui est disponible.
    Voici le lien pour info :
    https://over-watt.fr/boutique/moto-electrique/moto-electrique-alrendo-ts-bravo/
    Perso, je suis assez décontenancé du fait que le site n’ait pas évolué et je me demande si vraiment cette marque va évoluer ou tout simplement disparaître et ça serait vraiment dommage car même si cette moto a des défaut de jeunesse, elle a un sacré potentiel et j’adore son look.
    En plus pour moi qui a le permis grosse cylindrée depuis 1988 et que je sais que l’Alrendo est surement bridée par rapport aux ZERO S et DS bien plus réactives en accélérations et vitesse de pointe, si c’est
    vraiment le cas (pour être vraiment en adéquation avec la loi Française qui limite les équivalents 125 cm3 à 11 Kw), je pourrais rouler quand même avec, lol ! en étant débridé au niveau couple et vitesse max. La batterie fait quand même 132 volts, donc même si cette moto pèse 245 kg, à mon avis la tension max est bridée pour que le moteur ne prenne pas tous ses tours/minute max ce qui influe sur la vitesse ainsi que la limitation du couple pour ses accélérations, en plus, le moteur doit être plus fiable que celui des ZERO vu qu’il est refroidit par liquide, çà, c’est super et en général on en voit pas sur d’autres marques de motos électriques, surtout sur des équivalent 125. Le contrôleur est balèze aussi et à mon avis il est bridé.
    Une S pèse quand même 185 kg tout en ayant un couple max net de 109 NM et monte max à 139 KM/H et sans peine par rapport à l’Alrendo, alors je ne pense pas que le simple surpoids de 60 kg par rapport à une S, ce qui est rien pour un moteur électrique, soit la cause de ce grand écart d’accélération, la S faisant environ du 0 à 100 km/h en 5,3 secondes alors que l’Alrendo le fait en 8 secondes et qu’elle n’atteint même pas les 135 km/h donnés par le constructeur, mais plutôt le plus souvent entre 120 et 125 km/h la plupart du temps assez lentement par rapport à une S ou DS. Pour moi, elle est obligatoirement bridée par rapport aux ZERO S et DS comme l’était mon Bomber que j’ai monté en KIT, j’ai modifié certains paramètres sur le logiciel du contrôleur par Bluetooth et je n’ai plus depuis longtemps ce trou de 2 secondes env. à l’accélération que j’avais avant et je fais du 0 à 100 en 8 secondes aussi avec un moteur de 8 Kw nominal et 12 Kw en crête et 250 Nm max avec un poids de 82 kg et moi j’en fait 78 et ce couple tout comme la puissance au freinage de la régénération j’ai pu l’augmenter ce qui change tout, et j’ai gagné 10 km/h en vitesse de pointe et monte 106/108 km/h max GPS. Et à mon avis c’est le cas pour l’Alrendo, d’ailleurs on a pas accès à ses paramètres avancés via le logiciel de son contrôleur surement atteignable via son display LCD, et pour cause, ils veulent surement que nous restions dans la loi des 125 pour ceux qui n’ont pas comme moi le permis grosse cylindrée et donc aux 11 kw réglementaires sachant que la S à 44 kw max aussi de puissance et comme je te l’ai dit, ce n’est pas 60 kg de plus qui peut faire autant de différence entre l’Alrendo et la S et DS. Alors souhaitons que cette marque améliore un peu cette TS et règle les petits
    problèmes signalés par les premiers possesseurs et pour ce qui est de la partie cycle, il n’y que l’amortisseur arrière à remplacer, car elle a une super tenue de route et maniabilité malgré son extrême empattement et son poids de de 245 kg, (5 kg de plus que les 1000 cm3 que j’ai eu.) car la batterie est située très basse par rapport au ZERO et donc on ne ressent pas son poids d’après les propriétaires.

  5. WALLON Patrick

    De rien confrère, ça faisait longtemps que je n’étais pas allé sur ton site par manque de temps, mais quand j’ai vu que tu parlais de l’Alrendo qui a beaucoup d’avis favorables malgré ses quelques défauts de jeunesse qui seront corrigés je pense, je n’ai pas pu résister et j’espère que ton projet de moto idéale, enfin pour toi, lol car chacun ses goûts et à chacun de trouver la moto qui lui va et convient, est en bonne voie, car je n’ai pas pu continuer à te suivre. je me suis fait comme tu les sais, un Bomber en KIT de 8 kw nominal et 12 kw en crête qui me donne entière satisfaction sauf qu’il est impossible à homologuer et j’en fais le soir dans ma campagne de l’Aisne en essayant de pas me faire chopper par les gendarmes car obligé de faire aussi de la route et pas que du tout terrain ou tout chemin, mais bon à partir de 18h30 voir 19h00, il n’y plus personne sur mes petites routes campagnardes lol ! et encore moins dans les villages et Bourgs où je passe. Mais j’aimerais tellement être en règle : avoir une carte grise, une plaque, une assurance, surtout que j’ai super bien équipé mon Bomber, il faudrait qu’ils changent cette loi sur les 2 roues électrique puissants.
    Voici un lien YouTube d’un de mes Rides, pour info et bonne continuation dans ton projet :
    https://www.youtube.com/watch?v=SO8tOTQ8VfU&list=PLlPHAC3W6aMSFZOaOdRKJQsDAxPpjfMG9&index=52
    Et bonnes fêtes de fin d’année et n’oublies pas le pouce levé si tu as aimé cette vidéo d’un ride varié, jour/nuit et route/tout terrain bien dégradé et rencontre d’animaux, lol !
    J’ai hâte aussi que cette belle Alrendo surtout en bleu nuit plus foncé que mon ancienne YAMAHA
    Thunder Ace 1000, évolue avec ce qui est demandé depuis longtemps par les possesseurs et futurs clients comme moi lol .

  6. WALLON Patrick

    Salut confrère motard, je suis content que tu nous ai parlé de cette superbe moto qui me fait envie et que je commence à bien connaître car inscrit sur plusieurs chaînes de propriétaires dont un des premiers sur la chaîne : « Future is electric » par contre j’ai lu pas mal de choses erronées : Une S et DS est bien plus puissante : Batterie 14.3 kwh, 109 Nm de couple net, 139 km/h en pointe et un peu plus de 5 secondes de 0 à 100, poids 185 kg, prix : 18560 E. Mais l’Alrendo est bridée en vitesse de pointe et apparemment on ne peut toujours pas accéder aux paramètres avancés aussi pour augmenter le frein moteur et à mon avis le couple est bridé aussi au niveau de l’intensité délivrée par le contrôleur. Malgré son empattement et poids important, la tenue de route et maniabilité est super, surtout avec l’amortisseur changé. Sa batterie fait plus de 17 kwh et son autonomie max constatée en mixte : 200 km sûr. Saches aussi que des pièces spécifiques comme guidons moins hauts, amortisseur, supports de sacoches et Top case spécial Alrendo sont déjà en vente en Allemagne. Tu as oublié de spécifier qu’il y a un refroidissement liquide pour le moteur et batterie ce que n’ont pas les S, DS et DSR. Le moteur on le voit comme sur les ZERO car au dessus de l’axe du bras oscillant, la batterie aussi, car placée très bas par rapport aux ZERO qui se trouve derrière ce grand cache plat en plastique. Le temps de charge sur une borne depuis le chargeur est de 2h30 et sur une prise chez soit 4h30 environ, les ZERO et autres en sont très loin : 9h00 sur une borne public pour une batterie de seulement 14,3 kwh. Quant au prix, on est plus loin des 11000 E sans aide. Moi ce que je voudrais, c’est qu’ils changent d’office l’amortisseur et qu’ils déplacent les reposes pieds gênants par rapport à la béquille et le guidon bien trop haut qui redresse trop le dos, mais le plus important c’est de pouvoir aller dans les paramètres avancés via le Display LCD pour débrider cette moto pour ceux qui ont le permis gros cubes comme moi et si elle est bridée, c’est justement pour ne pas être hors la loi comme l’est ZERO avec leurs S et DS qui montent en peu de temps entre 139 et 144 km/h et font du 0 à 100 en moins de 6 secondes qui n’a vraiment rien à voir avec des 125 cm3 thermique. L’Alrendo a certes plus couple qu’une 125 cm3 mais c’est normal, c’est typique de l’électrique, mais sa vitesse bridée correspond bien à une 125 cm3 thermique. l’Alrendo actuellement bridée et vu son poids est loin d’être un foudre de guerre par rapport aux ZERO et autres marques équivalent 125 cm3 entre parenthèses vu les différences entre les marques et modèles.

    • Julien Vaïssette

      Bonjour Patrick,
      Merci pour ton retour, très riche et très complet. C’est un excellent complément à l’analyse que j’ai faite. Merci pour ça !

  7. eric iglesias

    cette moto est construite chez Dongma , pour Alrendo , les première série ont eu beaucoup de problème , car pas de développement et essais , on était effectué , donc c’est les clients qui ont essuyé les plâtres , sur les séries suivantes les problèmes seront résolue en partie

  8. Bonansea Damien

    le lien précedent ne peut marcher que 7 jours, désolé je maitrise pas, adressez vous à @gsfg67 qui l’administre. https://discord.gg/XdGv7m5X

    Bravo pour votre article, Je suis un des 4 premiers depuis 10 mois a présent (@Ernest) , le cadre a étè changé par Alrendo, et les qualités dynamiques me donnent toutes satisfction depuis que j’ai fais développer et installé l’amortisseur chez EMC au mois d’Avril, il est a leur catalogue depuis et est très bien accueilli par ceux qui l’ont choisi.
    Curieux de connaitre l’évolution de votre projet car convaincu que c’est ainsi que l’éléctromobilité pourra évoluer

    • Julien Vaïssette

      Bonjour Damien,
      Merci pour ton commentaire et pour ces précisions.
      J’avais en effet lu qu’il y avait des problèmes d’amortisseur. Donc tu sembles confirmer cette information.
      Si tu peux passer dans quelques mois pour nous redonner ton ressenti à ce moment-là, ça pourrait être très intéressant !

  9. Weylinne

    Bonjour,

    Je viens recevoir la mienne avant hier après 13 mois d’attente.
    Après les premiers tours de roues, moto très confortable, équilibré, coupleuse.
    Un hic pour le moment, amortisseur AR qui tape. A revoir.

Donnez votre avis en un clic