Que vaut la Livewire d’Harley-Davidson ?

Mail du 15/07/2020

Julien Vaïssette

Fanatique d'Excel, adepte de Camus & ingénieur en mécanique ・ Suivez la conception de mon prototype de moto électrique en cliquant ici.

Probablement la plus impressionnante jusqu’à présent

___

Salut à tous,

La Livewire est vraiment surprenante.

Je me souviens que quand j’ai parlé à Hans de rédiger un article sur la première moto électrique d’Harley, je savais à peu près à quoi m’attendre.

Je me disais que le plus logique pour eux serait de prendre une de leurs motos les plus légendaires et de la transformer en moto électrique.

Et j’étais sûr qu’en cherchant bien, on pouvait trouver une parenté forte avec tous les autres modèles de la marque iconique.

Pas du tout.
La Livewire est exactement là où on ne l’attendait pas. Elle m’a fait me dédire auprès de Hans puisque qu’en faisant ce pari, je faisais preuve d’un léger mépris envers Harley-Davidson.

Je me suis largement trompé.
Car la Livewire, bien qu’étant la petite soeur des motos thermiques les plus mythiques, est bien une moto électrique. Elle a inventé ses propres codes, et le résultat est très impressionnant.

Après avoir fait ces découvertes, j’ai donc comme à mon habitude rédigé un article qui détaille mes trouvailles les plus intéressantes.

Le voici :
LIRE L’ARTICLE SUR LA LIVEWIRE >

Dans cet article, nous verrons ensemble que le moteur de la Livewire est tout bonnement monumental. Il dévore 99% des autres motos existantes avec une facilité déconcertante.

Mais nous découvrirons aussi que la Livewire est un peu plus qu’une moto survitaminée.
Elle tente en effet de définir les nouveaux codes qui s’appliqueront aux motos électriques grâce à une géométrie fonctionnelle et un design aux multiples inspirations.

La Livewire est une démonstration de force.
Et malgré mes réserves environnementales, elle m’a impressionné. Je n’ai donc aucun doute qu’elle vous impressionnera aussi.

On se retrouve là-bas.

À demain,

Julien

___

P.S. : Une fois n’est pas coutume, J-C Barbé a dessiné l’image à la une de l’article Et comme toujours, je suis fan.

Merci d'avoir lu jusqu'ici ! Maintenant, c'est à vous de vous exprimer.